Super-Vilains Anthologie (Jeudi Comics)

Super-vilains anthologie

Titre: Super-Vilains Anthologie
Scénaristes: Jerry Siegel, Don Cameron, John Broome, Ed Hamilton, Dennis O’Neil, Jack Kirby, David Michelinie, Marv Wolfman, John Byrne, Len Wein, Stuart Immonen, Geoff Johns, Mark Waid, Scott Beaty, Mark Millar, Jonathan Larsen, Max Landis.
Dessinateurs: Joe Shuster, Jack Burnley, Alex Toth, Carmine Infantino, Arthur Peddy, Irwin Hasen, Gil Kane, Curt Swan, Neal Adams, Jack Kirby, Jim Aparo, Georges Perez, John Byrn, Stuart Immonen, Steven Cummings, J.G. Jones, Ivan Reis, Mark Chiarello, Steve Ditko, Jock.
Editeur VO: DC Comics
Editeur VF: Urban Comics
Date de publication VF: Octobre 2014

Présent, fidèle au poste! Dès lors qu’il faut défendre une anthologie made in Urban Comics, je suis là. Sortie pour Halloween, c’est de saison, cette compilation fait la part belle à ceux qui font tout le sel de nos super-héros préférés. Sans eux, le genre ne servirait à rien, ce sont les SUPER-VILAINS!

 

Lex Luthor, le Joker, deux noms emblématiques qu’on ne pourrait dissocier de Superman et Batman. L’univers DC est riche en Némésis, en grande figure négative, destinées à mettre en valeur les super-héros et à leur faire prendre tous les risques. Grâce à eux, le héros tremble, et le lecteur aussi. Et il y en a tant… Les Lascars pour Flash, Sinestro pour Green Lantern, Deathtroke pour les Titans. Ils sont tous là, qu’ils aient été mis en scène en 1939 ou en 2014.

 

Encore une fois, la grande forces de cette anthologie, c’est le rédactionnel. En trois parties, l’équipe d’Urban nous permet d’appréhender comment la figure du Super-Vilain, que certains trouvent bien souvent caricaturale, a évolué au grès de l’évolution de la société américaine. C’est simplement dit, parfaitement compréhensible. Comme à chaque fois, on ressort de notre lecture en ayant le sentiment de mieux comprendre ce genre que nous aimons.

Pour ce qui est des épisodes proposés, on note un bel éclectisme, une fois encore. On démarre sur du grand classique, c’est toujours appréciable. Jerry Siegel et Joe Shuster, les créateurs de Superman, c’est toujours de bon goût. J’ai particulièrement apprécié de découvrir un épisode de l’antique Justice Society of America (1948), avec ce format très particulier: une intro une conclusion collective de l’équipe, mais des temps intermédiaires en solo. De même, lire du New Gods de Kirby fût un moment fort agréable. Dans les épisodes récents, le Adventures of Superman vol.2#14 m’aura beaucoup plu. La version New 52 de Superman est bien moins boy-scout que l’ancienne version et le Joker en fait les frais. Une confrontation vraiment intéressante. J’ai moins accroché, par contre, à l’épisode d’Aquaman mettant en scène Manta, mais c’est le seul épisode qui m’ait paru un peu en dessous.

 

Urban Comics fait toujours du bon travail sur cette collection d’archives. C’est vraiment plaisant de pouvoir découvrir l’histoire de l’éditeur DC dans de si bonnes conditions. Prochain rendez-vous, Mars, et une intégrale FLASH. J’ai hâte.

Logo top bd

17/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s