Oracle tome 4- Le malformé (Lundi One-Shot)

Oracle tome 4

Série: Oracle
Tome: 4
Titre: Le malformé
Scénariste: Patrice Lesparre
Dessinateur: Nicolas Demare
Coloriste: Digikore Studio
Editeur: Soleil
Date de publication: Octobre 2014

 

Il me semble que Soleil réussit vraiment quelque chose de sympathique, avec cette série-concept, Oracle. Jean-Luc Istin parvient à mêler à travers les différents scénarios qu’il a sélectionné, des aventures très différentes, et pourtant une certaine unité quand même. Je suis donc ravi que cela soit encore vrai avec ce quatrième tome.

Homère et l’Oracle débarquent à Corinthe, en compagnie d’un homme qui vécu dans la ville par le passé. Il a besoin d’être éclairé par l’Oracle, sur une histoire liée à son destin. Celle de Mélos, homme béni des dieux en apparence mais qui fût maudit par Apollon pour avoir séduit la belle Aphrodite que le dieu se réservait. Devenu laid et bossu, Mélos perdit tout, jusqu’à ce réfugier dans une profonde forêt. Où il rencontra des Satyres et des Ménades. Une rencontre qui lui laissa entrevoir la possibilité de séduire à nouveau la déesse qu’il aimait. Non par son physique, mais par les plaisirs de la bouche.

Vous le voyez avec ce résumé, on est loin des ambiances des autres albums, tout en conservant l’influence négative des dieux sur les mortels. A ce titre, Apollon intervient pour la deuxième fois dans le rôle du divinement méchant, après avoir eut maille à partir avec une Pythie dans le tome 1 de la série. Mélos a déjà un nom qui me question. Il fait penser à « MELOdrame », ce genre théâtral qui laisse la part belle aux outrances. Comme le personnage en question, prêt à tout subir et commettre pour se faire aimer de sa déesse, et dont le destin sera… dramatique, évidemment. J’aime bien l’accent mis sur l’art culinaire. Patrice Lesparre, le scénariste, livre un récit à la fois intéressant et prenant, tout à fait adapté à la période historique recherchée. Je trouve son récit très juste. Il met en avant des figures mythologiques plaisantes, les satyres notamment, et nous fait même découvrir de nouvelles, comme les ménades, dont j’ignorais tout. Seul petit défaut peut-être, le lien entre le récit et l’oracle, qui est peut-être un peu léger. Même après deux lectures, je trouve que le prétexte pour que l’oracle raconte son histoire est un peu léger. Mais je chipote…

Je suis allé regarder un peu l’oeuvre de Nicolas Demare, le dessinateur, avant d’écrire cette chronique. Je me demandais d’où il venait, la réponse est globalement, de la collection Soleil Celtic. La série Merlin, entre autre, mais de nombreuses autres participations aussi. Et force est de constater que le dessinateur a sacrément élevé son niveau de dessin, pour cet album-là. Son trait s’est particulièrement affiné, je le trouve très plaisant. Il y a peut-être une planche ou deux un peu moins bonnes, mais son niveau global est très satisfaisant. On dit souvent que les séries-concept faiblisse en qualité d’auteur sur la longueur, je ne me retrouve pas dans cet à priori, avec Demare. Au contraire, il m’a fait passer un très agréable moment.

Bon, je crois que j’ai tout dit… J’espère vous donner envie de lire cette série. Sincèrement, si vous aimez les histoires sur la Grèce antique, si vous aimez les sagas mythologiques, cette série tient toute sa place dans la production franco-belge.

Oracle tome 4_ plancheLogo top bd

16.5/20

Une réflexion sur “Oracle tome 4- Le malformé (Lundi One-Shot)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s