The Boys tome 5- Je vais pas te mentir soldat… (Jeudi Comics)

The Boys tome 5

Série: The boys
Tome: 5
Titre: Je vais pas te mentir, soldat…
Scénariste: Garth Ennis
Dessinateur: Darick Robertson
Coloriste: Tony Aviña
Editeur VO: Dynamite Entertainment
Editeur VF: Panini Comics
Date de publication VF: 2010

Dites donc, ça faisait un moment que je ne vous avais pas parlé de l’équipe d’anti-super-héros? Rappelez-vous, dans The Boys, les super-slips sont des salopards qu’un petit groupe tente de garder en laisse? Bon, on reprend la séquence jubilation?

P’tit Hughie a gagné le droit d’apprendre ce qu’il veut de la part de La Légende, l’espèce d’archiviste des super-héros. C’est l’histoire de Vought American et de ses héros qu’il va apprendre, ainsi qu’une face noire de l’histoire américaine. Comment un fabricant de matériel militaire défectueux s’est retrouvé à créer des humains dotés des capacités les plus offensives.
Dans le même temps, le Protecteur et Butcher se font face. La guerre entre les Sept et les P’tit Gars va-t-elle commencer?

Garth Ennis s’offre une énorme tribune de dénonciation de la place et de l’influence des entreprises privées d’armement dans la conduite de la politique étrangère et intérieure américaine. Vought American devient un symbole, celui d’un monde où le profit financier est supérieur à toute autre considération morale. Et cela explique assez bien l’état d’esprit totalement pourri insufflé aux Sept, qui sont leur pure création morale et technique.
Maintenant, Ennis s’amuse aussi à nous offrir un groupe contre eux, dont on peut aussi discuter la moralité. Certes, les Boys sont représentés de manière assez cool, mais le scénariste n’oublie jamais de représenter Butcher comme un connard et un manipulateur prêt à tout pour atteindre ses fins. J’aime bien ce monde où rien n’est noir ou blanc.

Pour le dessin, je trouve Darrick Robertson parfois peu inspiré, sur ces épisodes. Il y a une petite baisse de qualité, des planches moins abouties. J’espère que ce n’est qu’une passade, ce serait dommage, tant cet artiste est impressionnant.

 

Allez, je vais me lire le tome 6 dans la foulée, j’attends trop pour suivre cette série. Elle a tout ce qu’il faut pour me plaire, et ce tome là n’a rien pour contredire ça. Alors en route!

Logo top bd17.5/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s