Black Widow tome 1- Raison d’être (Jeudi Comics)

Black Widow tome 1

Série: Black Widow
Tome: 1
Titre: Raison d’être
Scénariste: Nathan Edmonson
Dessinateur: Phil Noto
Editeur VO: Marvel Comics
Editeur VF: Urban Comics
Date de publication VF: Octobre 2014

 

Trouver des séries Marvel un peu décalées, c’est possible. Ce n’est pas la norme, mais l’éditeur américain confie parfois certains de ses personnages à des équipes qui proposent des visions différentes, qui jouent une partition que l’on entend peu dans ce comic-book mainstream. Repérer ces séries, c’est s’assurer de bons moments de lecture. Et vous êtes pile au bon endroit aujourd’hui.

 

Natasha Romanov est mondialement connue sous le surnom de Veuve Noire, membre des Vengeurs, qu’elle a parfois dirigé. Mais elle reste et demeure une espionne avant tout. Elle qui a été formé par le KGB en pleine guerre froide, sait que les bonnes actions ne se font pas toujours en plein jour, et pas toujours de manière légale. Mais son passé lui pèse. Alors elle a décidé de reprendre du service loin de ses camarades super-héros. Elle choisi ses contrats, décide quels salops doivent mourir, et donne l’argent qu’elle reçoit à un réseau d’œuvres de charité. Mais peut-elle réellement être pardonnée pour son passé?

 

Les personnages Marvel, ce ne sont pas des héros sûr d’eux-mêmes, assumant pleinement leurs pouvoir. Depuis l’origine, ce sont censés êtres des personnages torturés, hésitants, humains. Nathan Edmonson revient pleinement à ça avec les premiers épisodes de sa série Black Widow. Natasha y apparaît pleine de doutes sur son parcours, sur ses actes. Elle y apparaît aussi comme incapable de s’accorder une vie privé, ce qui est bien vu, car entre ses missions d’espionnage et celles avec les Vengeurs, on la voit mal entretenir des relations durables. C’est donc un portrait très bien vu qui nous est offert par le scénariste. Les missions mises en scènes sont variées, et les personnages secondaires sont souvent très intéressants. Même s’ils sont destinés à être abattus à la fin de l’épisode. La palme revient quand même à l’agent de liaison de Nathasha, qui cache sans doute beaucoup de choses derrière son apparence de bureaucrate propre sur lui.

L’autre grande réussite de cette série, c’est le dessin de Phil Noto. Un dessin, une mise en scène, qui conviendra à beaucoup de lecteurs de franco-belge. Son trait se fait tout en finesse, jouant fort bien de l’intensité qu’il peut lui donner suivant sur quel partie de sa case il souhaite mettre l’accent. Et la légèreté qu’il confère à son dessin ne nuit aucunement à l’intensité du récit, c’est vraiment à noter.

 

Si vous avez envie de lire du super-héros intelligent t et bien mis en scène, voici un des livres que vous devez acheter en ce moment. Il ne demande qu’une connaissance limité de l’univers Marvel, tout le monde peut donc s’approprier cette histoire.

Black Widow tome 1_ plancheLogo top bd17/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s