Suicide Island tome 1 (Dimanche Manga)

Suicide-Island-tome-1

Série : Suicide Island
Tome : 1
Auteur : Kouji Mori
Editeur vo : Hakusensha
Editeur VF : Kazé Manga
Date de publication VF : Novembre 2011

 

Pas facile d’explorer la jungle des parutions manga, même en bibliothèque . J’essaye d’identifier des thématiques qui me parlent, des dessins qui me conviennent . Mais le tri ne se fait pas facilement.Cette série là aborde des sujets qui ne sont pas rares dans le manga, j’ai voulu voir si l’auteur apportait une certaine originalité.

 

Sei est un jeune homme qui a fait plusieurs tentatives de suicide. Mais le Japon ne tolère plus ce genre d’actes. Ceux qui ont renoncé à la vie mais qui ont été sauvé malgré tout sont envoyés sur une île et sont déchus de leur identité. Sei s’y retrouve donc du jour au lendemain avec un petit groupe de jeunes. Voudront-ils survivre ? Y parviendront-ils ?

 

Le rejet de ses faibles par la société japonaise, voila qui n’est pas neuf en manga. Battle Royal, Ikigami, l’Ile infernale , petite sélection pas du tout exhaustive du genre. Alors, Est-ce que suicide Islande propose une certaine originalité ?

Malgré tout, un petit peu. L’intérêt de ce premier recueil, c’est d’adopter un point de vue  » Survivaliste », c’est à dire tourné vers la survie de l’humain en groupe. Pas de gore ici, ou d’anticipation. Les personnages sont justes des Robinsons Crusoë d’un genre un peu particuliers. L’adjonction des pulsions suicidaires apporte une touche Psychologisante intéressante même si un peu larmoyante. Pourquoi survivre quand on n’est pas censé vouloir vivre ?

Ce qui me plait surtout dans cette histoire, dans une perspective plus large sur ce genre, c’est de voir quel malaise les jeunes auteurs traduisent de la société japonaise. Elle semble incapable de comprendre l’idée même de faiblesse humaine. Incapable de l’appréhender et donc d’y apporter une solution. Elle expulse du corps social ce qu’elle ne comprend pas . Il sera intéressant de voir quelle réponse sera donnée par l’auteur au parcours d’émancipation individuelle du héros de son histoire.

 

Graphiquement, par contre, c’est beaucoup plus plat. Banal, déjà vu, manquant de maîtrise. Mais ça reste lisible ceci dit.

 

Suicide Island ne fait pas partie des mangas incontournables. Mais si le thème vous inspire, il pourrait apporter une ou deux réflexions intéressantes.

Suicide Island tome 1_ planche

Logo top bd

12/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s