Marvel Now! Thor tome1 (Jeudi Comics)

Marvel now Thor tome 1

Série: Thor
Tome: 1
Collection: Marvel Now!
Scénariste: Jason Aaron
Dessinateurs: Esad Ribic, Butch Guice
Editeur VO: Marvel Comics
Editeur VF: Panini Comics
Date de publication VF: Septembre 2014

Lorsque Marvel avait annoncé l’équipe aux manettes de la futur série Thor, lors du lancement de Marvel Now, je n’avais aucun doute quant au fait que la série passerait en format librairie en France. Esad Ribic y a souvent les honneurs d’une telle publication. Mais j’ignorais alors que Panini proposerait ce genre d’albums là, faisant la part belle aux différentes grosses séries de Marvel Now. J’avais décidé d’attendre la publication librairie pour lire cette série, je ne pouvais donc pas passer à côté de cette sortie.

Thor était un jeune dieu lorsqu’il arpentait Midgard auprès des Vikings. A cette époque, il fit une rencontre qui allait s’avérer marquante pour lui, et désastreuse pour la cosmogonie de l’univers entier. Il découvrit que des dieux pouvaient être massacrés… Ce bourreau, Thor l’affronta, il pensa l’avoir détruit. Mais le temps le détrompa. Le tueur le jura, Thor serait le dernier dieu, celui qu’il garderait pour la fin. Et il tint parole.

Si je débranche mon esprit critique, j’ai passé un excellent moment avec cette nouvelle série Thor. Le personnage y est traité avec beaucoup de respect, Jason Aaron lui offre un antagoniste de poids. Il nous fait en plus découvrir de nouveaux lieux de jeu pour les divinités de l’univers Marvel. De ce point de vue là, les premiers épisodes d’Aaron sont une véritable réussite. Il y a de l’enjeu, on nous propose plusieurs lignes temporelles qui se croisent sans nous emmêler…
Et là, vous sentez que je vais chipoter, et vous avez raison. Il y a quelque chose qui me gêne, sur le fond de ce qu’écrit Jason Aaron. En fait, cette histoire, c’est une condamnation de l’athéisme assez violente. Gorr est l’incarnation faite de l’athéisme, présenté d’une manière sanguinaire et aveugle. Il détruit les dieux pour que les mortels cessent de se reposer sur eux dans leur quotidien. Or, assumer l’inexistence d’une divinité omnisciente et omnipotente et prétendre à la liberté de l’Humain dans ses choix et dans ses actes, c’est cela l’athéisme. Les athéistes tuent l’idée de Dieu. Sauf qu’ils le font philosophiquement. Là, Gorr le fait réellement. Aaron personnalise la notion de Dieu, les rend « humains », attachants. La disparition des Dieux devient un véritable malheur. Une simple horreur. Je ne cache pas que personnellement, je me suis senti insulté par Jason Aaron. Et que j’ai retrouvé là en quoi cet auteur était un auteur américain, à la différence d’autres grands noms du comic-book, eux anglais, avec un rapport différent à ces questions là.
Esad Ribic, maintenant. Oh, rassurez-vous, là je me contente d’apprécier le travail fourni. Il propose une mise en couleur différente de celle qu’il pratique habituellement sur ses romans graphiques. C’est donc un peu moins flamboyant, mais bien plus adapté à une série mensuelle de super-héros. Une bonne synthèse, finalement, entre le genre héroïque et la grandeur attendue pour illustrer les aventures d’un dieu nordique.

Alors, je vous le conseille ou pas? Je n’en sais rien. Faites-vous votre avis, il m’intéresse vraiment. Comment avez-vous pris cette histoire, comment l’avez-vous ressenti? Et on se retrouvera pour le tome 2. Je le lirai, histoire de voir comment Aaron développe son propos si horripilant.

Logo top bd

15/20

6 réflexions sur “Marvel Now! Thor tome1 (Jeudi Comics)

  1. Ah mais non, pas du tout. Je maintiens mes arguments. Un scénariste a toujours un message à transmettre. Et Aaron est encore plus politique que les autres.

  2. je suis allé chercher sur google pour votre si par erreur tu n’avais pas mis la couverture d’un fanzine de 3ème zone…

  3. Je ne suis pas vraiment d’accord, les « dieux » ici présents ne sont ni omniscients, ni omnipotents et ne correspondent donc pas à l’idée de divinité telle que rejetée par les athéistes selon ta définition : dans l’univers Marvel même, les dieux décrits ici sont d’ailleurs assez bas dans la chaîne alimentaire, en dessous du Panthéon cosmique (Galactus, Célestes et consorts), qui lui même est sous la juridiction du Tribunal Vivant, etc.

    En dehors de cela, à chaque auteur et lecteur ses sensibilités : de l’autre côté du spectre, bien que non pratiquant, je me sens personnellement offensé lorsque Starlin laisse entendre qu’avoir foi en une croyance conduit à la violence (la Croisade cosmique, Rann-Thanagar Holy War) et que les religions sont fondamentalement corrompues (Warlock, Deadstar, The Cult, etc.)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s