Hilda et le géant de la nuit (Mardi Chronique)

Hilda et le géant de la nuit

Série : Hilda
Titre : Hilda et le géant de la nuit
Auteur : Luke Pearson
Editeur : Nobrow
Date de publication VF: 2011

 

Il y a de cela deux an, mon libraire préféré, Benjamin de la Librairie Glénat Grenoble, m’avait fortement conseillé cette nouvelle série jeunesse, Hilda, qu’il plaçait dans la short-list de ses recommandations pour le public en question. J’avais poliment regardé l’album, constaté un dessin sympathique, mais je n’étais pas allé plus loin, n’ayant pas l’intention d’acheter de la bd jeunesse, et aucune bibliothèque grenobloise ne l’ayant en stock. Mais ici, à Rennes, la bibliothèque d’agglomération en avait fait l’acquisition. Alors si c’était une si bonne série il y a un an, elle devait mériter que j’en emprunte un tome aujourd’hui. Et que je partage avec vous mes ressentis.

 

Hilda est une petite fille qui vit avec sa maman architecte dans une maison nichée au cœur d’une vallée un peu isolée. Une vallée dans laquelle des créatures étranges vivent, créatures dont Hilda arrive souvent à se faire des amis. Mais cette fois-ci, la tâche s’annonce plus rude. De minuscules elfes invisibles les menacent des pires sanctions si elles ne quittent pas leur maison. Incompréhension de la mère et de la fille qui vivent difficilement ces exactions. Période d’autant moins facile que Hilda aperçoit désormais régulièrement un étrange géant rôdant autour de la maison…

 

Sympathique était le mot qui m’était venu à l’époque, je le maintiens après lecture. Tant par le dessin que par le scénario, c’est une lecture sympathique, qui devrait pouvoir plaire à un public de collégiens tant garçons que filles. C’est une jolie leçon sur le vivre ensemble qui nous est proposée, une attention toute particulière à porter sur la façon dont les autres ressentent notre mode de vie. C’est ce que j’interprète du dernier pas de la géante et de ses conséquences. On est toujours le plus petit d’un autre, celui qui est gêné par un comportement qui n’est pas perçu comme nuisible par celui qui l’adopte. C’est assez bien monté, j’ai apprécié.

Et c’est aussi bien dessiné, dans un style très moderne, très contemporain, qui devrait même pouvoir séduire certains habitués de manga, adeptes des grands yeux ouverts sur le monde.

 

Bel album, donc, et sans doute belle série. J’aimerai bien avoir des retours de lectures auprès d’enfants, pour voir quels publics ont été intéressés, si l’album a été lu par un adulte, ou directement par le jeune. En tous cas, en tant qu’adulte, j’ai déjà pris du plaisir à la lecture, c’est déjà un très bon point.

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Le Grenier à livres

Hilda et le géant de la nuit_ planche

Logo top bd

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s