City Hall tome 1 (Dimanche Manga)

City Hall tome 1

Série : City Hall
Tome : 1
Scénariste : Rémi Guérin
Dessinateur : Guillaume Lapeyre
Editeur : Ankama
Date de publication : Juin 2012

Le french-manga. Jusqu’à ce que je découvre LastMan, j’en ignorais toute existence. Et pourtant, il n’est pas illogique que des auteurs français, élevés avec de telles lectures, en viennent à utiliser les codes qu’ils affectionnent pour leurs propres créations. City Hall, je ne connaissais que de nom. En allant travailler à la bibliothèque, je suis tombé sur ce premier tome et ait été intrigué par son résumé. La suite, vous vous en doutez en lisant cet article…

 

Imaginez un début de XXe siècle dans lequel le papier a disparu et où la technologie a avancé à grands bonds. Un monde, où le dit papier est en fait l’arme ultime : qui écrit sur une feuille donne vie à sa création. Mais cela, tout le monde l’a oublié. Seuls de rares érudits le savent encore, et quelques gouvernants. Sauf que quelqu’un semble avoir retrouvé du papier. Et ne semble pas désireux d’en faire un bon usage. Le maire de Londres confie donc à un écrivain de génie, Jules Vernes, et à son assistant le jeune Arthur Conan Doyle, le soin de mener l’enquête. Et de prendre les premières mesures pour arrêter l’esprit maléfique à l’œuvre.

 

Je trouve malin l’univers imaginé par Rémi Guérin. Il emploie bon nombre de personnages réels pour peupler son uchronie, ce qui fait naître un sentiment immédiat de sympathie pour eux. Jules Vernes et Conan Doyle… Deux grands noms de la littérature qui ravissent les plus vieux, mais qui sont aussi porteurs de certaines images pour les jeunes. Guérin adapte son propos à son public visé, les adolescents, et il le fait fort bien. Et je dois dire que son présupposé de base, que l’imaginaire puisse devenir réalité par l’entremise de l’écriture, ça ne pouvait que séduire un passionné comme moi. Est-ce donc à dire que cet album ne souffre pas de défaut ? Non… Je trouve le propos de ce tome1 un peu trop dense. Il y a trop de choses qui sont dites. Le manga, c’est une plus grande respiration, une décomposition plus importante des actions. Alors oui, parfois ça délaye pour rien, mais avec le parti prit graphique manga, la densité d’information est un peu lourde à digérer.

Parce que oui, Guillaume Lapeyre propose un véritable dessin manga qui n’a pas à rougir face à la production actuelle japonaise. Le métissage est palpable, on ressent aussi des influences plus américaines, dans un trait plus souple, notamment. Mais l’énergie est belle et bien présente, et c’est cela qui compte, en manga.

 

Et bien, je dois dire que je m’intéresserai volontiers au tome 2 de cette série. L’intelligence du scénariste lui permet de toucher un public plus large que celui visé par la série. Je ne dis pas que c’est un nouveau coup de cœur, mais ce tome 1 a su suffisamment m’intriguer pour me donner envie d’en savoir plus.

City Hall tome 1_ plancheLogo top bd15.5/20

Une réflexion sur “City Hall tome 1 (Dimanche Manga)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s