Les souliers rouges tome 1- Georges (Vendredi Chronique)

Les souliers rouges tome 1

Série : Les souliers rouges
Tome : 1
Titre : Georges
Scénariste : Gérard Cousseau
Dessinateur : Damien Cuvillier
Editeur : Bamboo
Collection : Grand Angle
Date de publication : Février 2014

Décidément, cet été sera ma redécouverte de Grand Angle, la collection issu de l’éditeur Bamboo. Troisième lecture positive, qui m’amène à porter un tout autre regard à cette collection. Je vais devoir aller creuser un peu dans les productions passées de cet éditeur…

 

Jules n’est plus un enfant, pas tout à fait un homme encore. Pendant que son père s’occupe de la propriété d’un général en mission à Alger, lui parcours les forêts de son village, dans les Côtes d’Armor, pour chasser et pêcher de quoi améliorer le quotidien. Car si les allemands ne sont pas très présents dans le coin, la guerre prive toutes les régions. Deux arrivées vont chambouler le destin de Jules et de son village. Un russe blanc, avec lequel Jules deviendra ami, et une colonne de Cosaques enrôlés de force dans la Wehrmacht.

 

Histoire géographiquement localisée, mais histoire sans nul doute universelle. Gérard Cousseau mêle petite et grande histoire avec délicatesse. On se prend autant d’amitié pour Jules et Georges que l’on craint pour le village. Résistants, miliciens collabos, nazis pervers, tout est là, mais on n’a jamais le sentiment d’une redite. Sans doute parce que le scénariste arrive bien à reconstituer le calme de certaines zones françaises qui ont peu vues les allemands pendant la guerre. Il y a un charme presque bucolique dans ce village, malgré la présence de l’occupant. Et c’est un point de vue qu’on aborde peu, même en introduction d’une histoire. Ou alors très rapidement, juste pour illustrer le désordre suivant, par contraste. Là, Cousseau en fait presque un personnage, de cette nature paisible. J’aime beaucoup. Rassurez-vous, le désordre arrive, il n’y aurait pas d’histoire autrement. Mais je pense que cette spécificité méritait d’être pointée. Pour le reste, il n’y a pas de surprise. Juste peut-être le personnage de Georges, qui reste très intrigant. Qui semble garder pas mal de secrets.

 

Côté dessin, j’ai passé un excellent moment. J’ai eu des ressentis similaires à la lecture d’un Patrick Prugne, sur Canoë Bay ou Pawnee. Damien Cuvillier propose un très souple et très expressif, et surtout, une mise en couleur chaleureuse et accueillante. On se sent bien, dans les pages qu’il réalise. Nous verrons si le récit gagne en noirceur sur le ton, car pour l’instant, il reste encore très lumineux, et Cuvillier rend bien cet aspect.

 

Bonne histoire bien écrite, très bon dessin très agréable, je n’aurai donc AUCUNE raison de rater la sortie du tome 2 lorsqu’il sera temps. Si je passe un aussi agréable moment, alors les auteurs auront réussi leur pari.

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Les Chroniques de Madoka

Livresse des mots

Samba BD

Les souliers rouges tome 1_ planche

Logo top bd17.5/20

5 réflexions sur “Les souliers rouges tome 1- Georges (Vendredi Chronique)

  1. Pas encore chroniqué mais je suis ravie de voir que cette fois, c’est toi qui parles d’un copain. Damien est brillant. J’adore ce qu’il fait…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s