Les Crannibales tome 1- A table! (Mardi Chronique)

Les crannibales tome 1

Série: Les Crannibales
Tome: 1
Titre: A table!
Scénariste: Zidrou
Dessinateur: Jean-Claude Fournier
Coloriste: Anne-Marie d’Authenay
Editeur: Dupuis
Date de publication: Mars 1998

La lecture de l’Atelier de Fournier m’aura permis de découvre une autre série du grand auteur breton, à savoir les Crannibales. Publiée après que l’auteur ait perdu la série Spirou, cette série est scénarisée par un homme de plus en plus connu aujourd’hui, Zidrou, et amène Fournier sur un genre qu’il n’avait pas tellement exploré chez Dupuis, les gags en une planche.

 

Voici la famille Ducroc! Un père, une mère, une grande fille, deux garçons dont un en bas âge. Banale, pourrait-on dire. Mais rare sont ceux à l’avoir fréquenté et à ne pas l’avoir trouvé… mordante, cette famille. Les Ducrocs sont cannibales et mieux vaut ne pas passer le pas de leur porte…

 

Bon, vous le savez, je ne suis pas trop adepte des chroniques sur les albums de gags en planches uniques, mais je vais faire une exception pour celui-ci et pour Fournier. Ceci dit, je me demande ce que Zidrou a pu trouver de plus à dire pour faire sept autres albums. J’ai déjà l’impression que beaucoup de gags se répètent, allant juste à changer la nature du personnage mangé. Le facteur, le livreur de pizza, les démarcheurs en tous genre, toute la panoplie y passe. C’est tout de même assez redondant. Et pourtant, il faut bien reconnaître que le scénariste réussi à nous faire passer deux trois idées que je ne peux pas passer sous silence. Grosse mise en avant de la détresse humaine via les Boat People et le personnage d’Hanka. Petite pique à l’idéologie libérale lorsque le fiston a un petit coup de phobie scolaire. Il y a du fond, je ne peux pas le nier. Mais je n’arrive pas à aller plus loin. Un album me suffit. Les personnages manquent sans doute de nuances, ne sont pas assez développés. Par exemple, la grande fille Betty, qui a une apparence un brin différente de celle de ses parents, qui suggère plus de douceur, n’est que peu exploité.

Pour ce qui est du dessin de Fournier, on le retrouve là dans un trait plus rapide, très dynamique. Il y a une pointe d’agressivité dans son travail qui vient bien soutenir l’humour noir de Zidrou. Ceci dit, Fournier ne dénote pas face aux spécialistes du gag en planche de chez Dupuis.

 

Un peu décevant pour moi, cet album, je dois bien le reconnaître. Des qualités, sans doute, mais de mon côté une absence totale d’envie d’aller plus loin. Pourtant, j’ai souri à plusieurs reprises… Dommage.

Les crannibales tome 1_ planche

Logo top bd12/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s