Seul autour du monde- Une histoire du Vendée Globe (Semaine Voyages et Voyageurs)(La BD du Mercredi)

Seul autour du monde

Titre: Seul autour du monde- Une histoire du Vendée Globe
Scénariste: Alexandre Chénet
Dessinateur: Renaud Garreta
Editeur: Dargaud
Date de publication: Octobre 2012

Lorsque l’on pense grands voyages et grands voyageurs, ont pense aux grands pionniers du passé, ceux qui ont ouvert les voies que l’on pensait inexistantes à leur époque. Grands exploits, indéniablement. Mais aujourd’hui encore, des hommes et des femmes marchent sur leurs pas, affrontent la mer et le font eux, en solitaire. Il n’est donc pas usurpé de leur rendre hommage dans cette semaine à thème.

 

Cette course a lieu tous les quatre ans. Le Vendée Globe Challenge. Une vingtaine de marins partent sur des voiliers monocoques, en solitaires, pour un tour autour du pôle sud. Ils partent des Sables d’Olonne, en France, passent les trois caps de l’hémisphère sud, dont les mythiques Bonne Espérance et Horn, avant de remonter vers les Sables. Ils n’ont que la radio pour leur servir de lien avec la terre. Les péripéties, les dangers, les coups durs, c’est seuls, qu’ils devront les affronter. Embarquez avec l’un d’eux pour un voyage autour du monde.

 

Assez impressionnant, cet album… Je pense qu’en bd, on ne fera guère plus immersif. Je sais que le cinéma s’y est essayé en 2014, mais je n’ai pas vu les films, je ne sais ce qu’ils valent. Mais pour le coup, le duo d’auteurs de cet album réussi parfaitement son coup. On est au milieu des éléments déchaînés, on est dans la tête du skipper, c’est juste parfait. Alors oui, c’est peut-être un peu verbeux, ça cause beaucoup, il y a de grands monologues. Mais l’idée, c’est de suivre les pensées d’un skipper, aussi, c’est le concept de l’album. Et je vous le dis, ça passe très bien. Un petit dossier à la fin de l’album permet de réaliser qu’Alexandre Chénet a fait une petite compilation des différentes évènements réels advenus au fil des courses. Oui c’est dingue, oui ces hommes sont quelque peu difficiles à comprendre. Comment peut-on aller risquer sa vie au milieu de nulle part, dans les pires conditions possibles (non, il y a pire, les rameurs en solitaires, j’avoue)? On entrevoit quelques réponses dans ce passionnant album.

Et Renaud Garreta n’est pas pour rien dans le sentiment d’immersion que procure cette histoire. J’ai toujours beaucoup apprécié ce dessinateur photo-réaliste, il se détache légèrement de ses productions habituelles, prend un peu le large et réalise une superbe prestation. Des planches impressionnantes, des scènes qui nous placent au coeur de la tempête. Et la mise en couleur est superbe, c’est une pure réussite.

 

Je n’attendais strictement rien de cet album, j’en ressors avec un excellent ressenti. J’ai passé un moment instructif et passionnant, qui m’ouvre un peu vers cet univers que nous autres terriens ne pouvons pas vraiment comprendre.

02-04_COUL_VENDEE-GLOBE

Logo BD Mango orange

Logo top bd16.5/20

Publicités

16 réflexions sur “Seul autour du monde- Une histoire du Vendée Globe (Semaine Voyages et Voyageurs)(La BD du Mercredi)

  1. Je ne suis pas du tout cet événement, mais graphiquement, la planche que tu proposes est magnifique. Et puis le côté « aventuriers modernes » me tente à vrai dire.

  2. J’admire ces marins! Tant mieux si cet album est réussi. Je le note précieusement! J’aime ces dessins de bateaux et de mer!

  3. J’ai suivi le dernier vent des globes … J’adore les illustrations photoréalistes de plus donc celui-ci je le note !

  4. Moi non plus, je ne suis pas le Globe. Je suis un terrestre ^^. Mais comme je flippais pas mal à l’idée de savoir ces mecs seuls, obligés de se recoudre eux-même en cas d’accident, , ça m’a vraiment intéressé de vivre ça de l’intérieur. C’est très instructif, très immersif.

  5. J’aime beaucoup le dessin mais je ne suis pas certaine que l’histoire m’intéresse 😉

  6. J’ai beaucoup aimé cette histoire.
    En même temps, je suis vendéenne donc touchée de près.
    Suivre les skippers, voir leur bateau avant le départ, les voir à l’arrivée, en rencontrer certains, organiser des échanges entre des élèves et un skipper…
    Bref, beaucoup de moments forts autour de cet événement.

  7. Pour l’anecdote, les deux auteurs sont des habitués de la mer et des navigateurs. Ceci peut expliquer celà. Je ne l’ai pas sous la main, mais la pagination de ce livre est superbe ;

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s