Off Road (Mercredi Chronique)

Off Road

Titre : Off Road
Auteur : Sean Murphy
Editeur VO: IDW Inc
Editeur VF: Urban Comics
Date de publication VF : Septembre 2013

 

Vous aurez découvert Sean Murphy dans ces colonnes par deux fois déjà, la dernière étant la chronique de Punk Rock Jesus, une œuvre mémorable que je vous recommande une fois encore de lire tant elle est de qualité. Le même mois, l’éditeur Urban Comics a choisi de publier la toute-première série de l’auteur, celle qui l’a faite connaître. Pour ne pas être déçu à tort, j’ai préféré donner un peu de temps à cet album, pour laisser redescendre un peu l’enthousiasme pour PRJ. Histoire de découvrir cet album à sa juste valeur.

 

Trent, étudiant, artiste, vient de se faire plaquer par sa copine. Ce n’est pas la franche réussite, depuis quelques temps, ce point de sa vie. Histoire de penser à autre chose il rejoint deux potes, Greg le fils de riche et Brad le fils de bourrin. Greg vient de s’offrir une jeep, alors c’est parti pour l’aventure ! On quitte les routes et on entame une aventure. Si si, même juste derrière sa maison…

 

Hé bien que voilà un bon moment passé en compagnie de Sean Murphy et de ses personnages. C’eut été dommage de passer à côté. Ça n’a certes pas la porte de Punk Rock Jesus, mais pris à sa juste place, cet album procure d’agréables sensations.

Par le dessin, d’abord, me semble-t-il. Le trait de Murphy s’avère là assez léger, sans trop de fioriture, mais pourtant doté d’une belle âme. Il y a une énergie pas croyable, alors même que son dessin n’a pas encore pris toute son ampleur. Indéniablement, les germes du talent étaient là.

Côté histoire, on appréciera cette tranche de vie quotidienne. Ce regard porté sur les campagnes américaines, sur l’importance qu’on donne trop à certaines choses ou à certaines personnes. Et la place de l’amitié, qu’une émotion forte soude pour toujours.

 

Sans prétentions, cet album s’avère très plaisant à lire. On est emporté par le dessin, on vit avec cette bande de potes qui pourrait être la notre. On voudrait. Par contre, je dois reconnaître que ça ne laisse pas beaucoup de place aux filles, et pas franchement la meilleur, quand elles sont là. Désolé mesdames, pour une fois, on restera entre mecs, et promis, on en ressortira moins cons, pour une fois.

Off Road_ plancheLogo top bd16.5/20

Une réflexion sur “Off Road (Mercredi Chronique)

  1. Pingback: Off Road | Le Bibliocosme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s