Les mystères de la Ve République tome 1- Trésor de guerre (Mardi Chronique)

Les mystères de la Ve République tome 1

Série : Les mystères de la Ve République
Tome : 1
Titre : Trésor de guerre
Scénariste : Philippe Richelle
Dessinateur : François Ravard
Coloriste : Claudia Boccato
Editeur : Glénat
Date de publication : Mai 2013

 

Voilà plusieurs mois que François Ravard me fait baver sur internet avec ses planches des mystères de la République tome 2, série que je ne connaissais pas. Coup de chance, en allant travailler des chroniques au fond breton de la bibliothèque d’agglomération rennaise, j’ai trouvé le dit tome 1. Je ne pouvais pas passer à côté. Lecture, chronique directement derrière, et maintenant, vous lisez tout ça.

 

Fin des années 60. Paul Verne n’est plus dans la police. Il prépare un livre de souvenirs qui va faire l’effet d’une bombe, selon son éditeur. En 1959, une enquête va changer sa vie d’une façon bien peu agréable. Ce qui n’était qu’un simple meurtre, va le mener sur la piste des collecteurs d’argent du FLN en France et leurs soutiens dans la population française. Verne n’en ressortira pas indemne.

 

Plutôt efficace, cette série à thème. Pour rappel, Glénat a lancé plusieurs séries autour des mystères de plusieurs des Républiques françaises. Des différents régimes. Pour ce qui est de la Ve, celle toujours en cours aujourd’hui, Philippe Richelle mise sur la guerre d’Algérie. C’est assez bien vu, c’est sans doute une des phases les plus sombres, politiquement parlant, de notre époque. Et il le prend sous un angle différent, fort bienvenu. Il se consacre aux actions menées en France par le FLN. Evidemment, il n’occulte pas les actes réalisés en Algérie même, mais il met l’accent sur les conséquences dans le débat français. Il propose pour cela un héros plutôt sympathique, pas caricatural. Complexe, hésitant parfois. Crédible. L’intrigue est intelligente, elle pêche peut-être un peu parfois dans sa mise en scène. L’apparition de nouveaux personnages se faisant parfois de manière peu évidente (je pense à la scène du métro)… Mais ce n’est pas gênant pour la lecture globale de l’album.

 

Je venais à la série pour le dessin de François Ravard, je n’ai pas été déçu. C’est différent de ce qu’il propose sur ses one-shots avec Aurélien Ducoudray, beaucoup plus franco-belge, pour le coup, avec un crayon bien plus maîtrisé. C’est précis, c’est cadré. Je reprocherai juste un encrage un peu trop épais à mon goût, sur les personnages. Parfois, le noir se fait un peu trop écrasant. Ce qui est dommage, car Claudia Boccato, la coloriste, fait un joli travail qu’il convient de mettre en avant. Mais il me semble que le tome 2 est un peu plus « fin » de ce point de vue là.

 

Je chipote, je chipote, mais au final, j’ai plutôt passé un bon moment. Je n’attendais rien de particuliers de cette série, j’y venais pour son dessinateur, et je dois bien reconnaître que j’ai été pris dans l’histoire. Bonne pioche, c’est un album intéressant que nous propose Glénat dans son espèce de « série-concept ».

Les mystères de la Ve République tome 1_ planche

Logo top bd16.5/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s