La Brigade Chimérique tome 3 (Vendredi Chronique)

La brigade chimérique tome 3

Série: La Brigade Chimérique
Tome: 3
Scénaristes: Serge Lehman, Fabrice Colin
Dessinateur: Gess
Coloriste: Céline Bessonneau
Editeur: L’Atalante
Date de publication: Octobre 2009

Cela fait un long moment que je ne vous avais plus proposé cette série. En fait, Benjamin, de la Librairie Glénat, m’avait permis de lire les deux premiers tomes dans le cadre de notre partenariat, mais aucune bibliothèque là-bas ne l’avait acquise. Et il se trouve que par hasard, je découvre cet album dans une bibliothèque rennaise, qui elle possède toute la série. Je n’avais jamais trop compris où les auteurs voulaient en venir, mais j’avais envie d’en savoir plus. Une bonne occasion pour vous la proposer à nouveau.

 

Mars 1939. L’Europe s’est vue transfigurée avec l’apparition des premiers super-héros. Désormais, ces personnages sont de véritables forces géopolitiques à prendre en considération. La ville de Paris était protégée jusqu’à peu par l’Institut du Radium mené par Marie Curie. Depuis sa mort, elle a confié la tâche à un héros qui ne dépendait pas de l’Institut, le Nyctalope. Mais sa fille, Irène, en compagnie de son mari Frédéric Joliot, continuent d’animer l’Institut. Et voilà qu’ils sont sur le point d’expliquer ce qu’est la Brigade Chimérique…

 

Voilà, maintenant on comprend mieux le titre de la série. On sait ce qu’est cette Brigade, d’où elle vient. Et je dois dire que j’aime beaucoup l’ambiance de ces épisodes, à la fois uchronie, théorie psychologique, et récit de super-héros. Les deux scénaristes livrent un mélange étonnant mais qui à moi, me plaît beaucoup. Il y a la volonté manifeste de proposer un autre regard sur la bande dessinée de super-héros, qui ne dépende pas des codes américains. A ce titre, sans doute le meilleur des french comics, et même meilleur que Masqué, du même Serge Lehman. On sent plus de profondeur, dans ces épisodes. Le personnage de Jean Séverac est doté d’un charisme fou, on aimerait plus le suivre par la suite.

Le dessin de Gess est lui toujours aussi surprenant, atypique, surtout pour le genre traité. On l’aurait plus vu sur des titres horrifiques. Mais il y a une noirceur indéniable, dans cette historie là, qui convient bien à son trait. Car après tout, cela reste le monde qui s’apprête à lancer la seconde guerre mondiale, même si des super-êtres ont modifié l’équilibre des forces.

 

Non, décidément, je ne vois pas ce qu’on peut reprocher à cette série. Sans doute aura-t-elle manqué un peu d’audience du fait de sa publication par un « petit » éditeur, mais au delà, ça reste une excellente série.

La brigade chimérique tome 3_ planche

 Logo top bd

17/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s