Masqué tome 3- Chimères et gargouilles (Vendredi Chronique)

Masqué tome 3

Série: Masqué
Tome: 3
Titre: Chimères et gargouilles
Scénariste: Serge Lehman
Dessinateur: Stéphane Créty
Encreuse: Tiphaine Vaudable
Coloriste: Gaétan Georges
Editeur: Delcourt
Date de publication: Janvier 2013

Quelle chance qu’une des bibliothèques que je fréquente ait décidé de faire acquisition de cet album publié si récemment. J’avais envie de découvrir ce que pouvait donner la suite de cette série, je suis ravi, ils ont même acheté le tome 4 que j’ai emprunté aussi. Mais vous lirez cela dans un moment. Pour le moment, concentrons-nous sur cet album là. (Hum… Ah oui, ça doit faire un an que j’ai cette chronique dans mes cartons…)

 

C’est le soir de Noël. Frank et sa sœur n’avaient rien prévu de particulier, mais l’arrivée impromptue de leurs parents depuis une zone de guerre africaine a changé tous leurs plans. Mais le repas se passe mal, le père de Frank refusant de voir son fils travailler pour le préfet Beauregard, un nazi, selon lui. Frank se fait la malle et tombe sur Beauregard, Cléo Villanova et le colonel Assan qui l’attendaient. Ils ont besoin de lui et de ses pouvoirs pour aller espionner une réunion de la maire de Paris consacrée au préfet. Sans trop savoir pourquoi, Frank fonce sans réfléchir et se transforme pour s’infiltrer de l’extérieur de l’hôtel de ville. Mais d’étranges évènements vont détourner l’attention de Frank et conduire à ce que Beauregard dévoile ses plans.

 

Ah… Je n’arrive pas à être complètement convaincu par cette série. Sans que je n’arrive vraiment à dire pourquoi, il me reste une gêne indescriptible. Je ne peux m’enthousiasmer comme ce projet le mériterait sans doute. Il y a quelque chose dans le rythme qui ne me convient pas. Un contretemps, léger, mais que je ressens et qui me gêne. Pourtant, j’apprécie le fond de l’intrigue, ce regard sur la cité, cette volonté de rechercher un certain « sense of wonder » à l’américaine, dans l’histoire parisienne. Paris possède une histoire si riche que les choix du scénariste sont logiques et intéressants. Il y a quelque chose à développer, assurément. Mais par exemple, je trouve cette gargouille qui fait le titre et la couverture bien peu exploitée. Il est même difficile de comprendre quelle est son action. Mais le personnage de Frank me plaît, le préfet Beauregard aussi, surtout au vu de la fin de l’album. Je ne suis pas convaincu à 100%, mais pourtant je vais lire le tome 4 de ce pas. Cohérence?

Au dessin, j’apprécie toujours le travail de Stéphane Créty. Sans qu’il ne parvienne non plus à me convaincre totalement, je ne puis nier son efficacité et son adaptation à l’histoire proposée. Pas de gros défauts, mais là encore, impossible d’adhérer en plein.

 

Chronique mitigée, donc, qui demandera à être relue au regard du quatrième tome. Masqué reste une série du possible. Et je ne veux toujours pas la condamner. Etrange, n’est-il pas?

Masqué tome 3_ planche

Logo top bd15/20

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s