Prométhée tome 6- L’arche (Mercredi Chronique)

Prométhée tome 6

Série: Prométhée
Tome: 6
Titre: L’arche
Scénariste: Christophe Bec
Dessinateur: Stefano Raffaele
Coloriste: Digikore Studio
Editeur: Soleil
Date de publication: Juin 2012

 

Il m’a fallu du temps pour y revenir, à cette série, mais le changement de ville a entraîné un évident changement de bibliothèque. Sauf que toutes les séries que je suivais à Grenoble n’étaient pas forcément aussi répandues à Rennes. c’est le cas pour celle-ci, que seule une structure possédait. Je peux maintenant reprendre le récit, d’autant que plusieurs albums ont été publiés entre temps.

 

Une semaine… Une semaine à peine à suffit à désorganiser complètement la planète Terre et toutes les nations qui la composent. Les évènements de 13h13, comme on les appelle, on provoqués des milliers de morts, sans que l’on puisse comprendre pourquoi. La panique gagne. D’autant que certains soupçonnent les Etats-Unis de comprendre la situation sans partager leurs savoirs. Une civilisation extra-terrestre chercherait à nous transmettre un message? Une petite équipe a tenté de franchir un de ces étranges phénomène, le miroir des Bermudes. Ils ont trouvé derrière une Terre dévastées. Un futur bien sombre pour notre espèce.

 

Bon, disons-le tout de suite, c’est le sixième tome et je n’ai toujours pas compris les références à la religion grecque antique. Mais tant pis, pour l’instant, c’est encore annexe. Christophe Bec a de nombreux fils narratifs à mettre en scène, et donc, on a le sentiment que ce chapitre n’avance pas tellement. Car si de nombreux protagonistes voient leur situation évoluer, la situation globale, elle, reste relativement inexpliquée. L’hypothèse alien est développée, ça oui. On n’en voit encore rien, mais on en parle de plus en plus. Mais au delà, on ne sait pas grand chose. On découvre un mystérieux Site Noir, qui va sans doute être amené à prendre plus d’importance par la suite, vu qu’il semble que l’étude des phénomènes étranges liés aux extra-terrestres y prenne place. Mais d’une certaine façon, c’est tout. Cette multiplicité des points de vue est un peu handicapante pour le développement du récit. Une page sur l’arrivée du Titanic en 2019 à New York, n’est-ce pas une page perdue pour faire réellement avancer l’intrigue?

Côté dessin, j’apprécie que Stefano Raffaele soit désormais seul à l’oeuvre sur la série. Une unité de dessin, c’est réellement appréciable. Il se débrouille correctement. Son style tout en photo-réalisme l’incite à accentuer la précision sur les gros plans, laissant les plans large un peu moins travaillés, mais ce n’est pas gênant. Si l’on apprécie ce style, évidemment, qui a beaucoup de détracteurs.

 

Reprise mitigée, donc, sur cette série. Je continue d’apprécier le concept global, mais la façon dont il est mené sur cet album là ne me convainc pas vraiment. J’espère revenir pleinement dans l’intrigue avec le livre suivant.

Prométhée tome 6_ plancheLogo top bd15/20

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s