Paul a un travail d’été (Lundi One-Shot)

Paul a un travail d'été

Série : Paul
Titre : Paul a un travail d’été
Auteur : Michel Rabagliati
Editeur : Les Editions de la Pastèque
Date de publication : 2002

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé un petit Paul. Cette série, découverte suite au Fauve obtenu à Angoulême pour l’album Paul à Québec, a su me charmer, même si tous les tomes ne sont pas de la même qualité. L’auteur s’attache à un thème en particulier à chaque fois, et certain l’ont plus inspiré que d’autres. Mais donc j’ai décidé d’en reprendre un, pour le plaisir, pour voir si j’allais tomber sur un plutôt bon, ou un plutôt moins réussi.

 

Eté 1979. Paul est un jeune adulte, qui a arrêté sa scolarité, peu inspiré par ce qu’il pouvait y vivre. Il ne tarde pas à se dégotter un petit boulot dans une imprimerie, mais là encore, ce n’est pas l’éclate. Et puis un coup de fil va le pousser à se bouger un peu. Une ancienne connaissance, qui organise un camp d’été pour des jeunes défavorisés, en pleine forêt, au bord d’un lac. Paul se laisse convaincre, l’espace d’un été, il va devenir animateur de colonie de vacance.

 

Autant le dire, Michel Rabagliati est un auteur très fort. En lisant les premières pages, je me disais que je n’étais pas très emballé par ce que je voyais. Mais cela ne me déplaisait pas, alors j’ai continué ma lecture. Et mine de rien, sans que je ne m’en rende compte, je me suis fait captiver par l’histoire au point de vivre avec émotion les péripéties de Paul et des autres personnes du camp. En fait, j’ai beaucoup aimé cet album, et je ne m’en suis rendu compte qu’en le terminant. C’est très fort. En même temps, Rabagliati m’a choppé sur ce qu’il sait faire de mieux, mettre en scène de belles émotions, des tranches de vie simples mais parlantes. Il n’y a pas meilleur que lui pour rendre le quotidien passionnant. Surtout, j’ai aimé la vérité qui se dégage de son histoire. On n’a pas le sentiment d’être dans une intrigue scénarisée. Il propose une vérité simple, parfois triste, mais toujours emplie de réalisme. Et ça, moi, j’aime beaucoup.

Pour ce qui est du dessin, j’aime toujours la souplesse de son trait , aussi simple que son histoire, mais tout aussi doux.

 

Vous l’aurez compris, je recommande donc la lecture de ce tome-là. A mes yeux, il est parfaitement réussi, très touchant. Il vous procurera une belle parenthèse de joie simple. Un chouette cadeau, qu’il nous fait là, Rabagliati.

Paul a un travail d'été_ planche

Logo top bd17/20

8 réflexions sur “Paul a un travail d’été (Lundi One-Shot)

  1. oh j’adore Paul!!
    j’ai découvert la série dans le mauvais ordre (avec le Québec en premier, je crois), et j’ai continué (plus ou moins) dans l’ordre
    il m’en reste encore à découvrir je crois il va falloir que je me repenche là dessus

  2. Que tu fais plaisir à l’amateur de Paul en moi, mais aussi à l’ancien animateur de camp de vacances que je suis!! ;^) Douceur, sentiment, vérité, c’est tout ça, Paul, dans le dessin comme dans le texte! Tu le cernes parfaitement!! ;^)

  3. J’ai lu certains albums de Paul, mais je ne crois pas avoir lu celui-là… Merci de le remettre sur ma PAL… ^^

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s