Me and the Devil Blues tome 1 (La Chronique de Snoopy)(Semaine Fête de la Musique)

Me and the devil blues tome 1

Me and the Devil Blues tome 1

Série : Me and the Devil Blues

Nombre de tomes : 4 (Série en pause au Japon )

Scénariste : Hiramoto Akira

Dessinateur : Hiramoto Akira

Editeur VF : Kana (collection Big Kana)

Editeur VO : Kôdansha

Date de publication : 29 Aout 2008

 

Nous sommes dans les Etats-Unis de la fin des années 20, un pays où la ségrégation est encore la norme. Nous suivons RJ, un jeune homme qui travaille à la ferme. Mais il a un problème : il n’est pas très assidu au travail. Au grand dam de sa famille et de sa femme enceinte. RJ a un rêve : il veut devenir un bluesman. Pour cela, il apprend la guitare et va écouter de vrais bluesmans dès qu’il le peut dans les bars. Malheureusement pour lui, il ne semble pas avoir le talent pour être un véritable bluesman. Il ne comprend pas que cette musique n’est pas qu’une question de technique. RJ est prêt à tout, au point de croire à une vieille légende selon laquelle une personne peut devenir un véritable joueur de blues s’il vend son âme au diable. Si l’occasion se présente, le fera-t-il ?

 

Voilà un titre qui était passé totalement au travers de mon radar manga. Avant de me pencher dessus pour les besoins de cette chronique, je n’en avais tout simplement jamais entendu parler.

 

Ce premier tome de Me and the Devil Blues est plutôt intéressant. On suit donc un jeune noir qui veut devenir bluesman mais qui n’a visiblement pas le talent pour. On a un peu de mal à s’attacher au personnage principal. Il n’est pas spécialement sympathique. Son côté « prêt à tout » pour devenir un grand musicien (peut être même au point de délaisser sa famille) m’a un peu refroidi. Il n’a pas grand chose pour lui. Ce premier tome est en quelque sorte une grande introduction à cette histoire. Les quatre premiers chapitres mettent les choses en place. Le dernier chapitre montre une certaine évolution. En effet, certains actes (volontaires ou pas c’est à déterminer) du personnage principal ont conduit à un statut quo plutôt intéressant. Le dernier chapitre montre le début des conséquences de cette situation. RJ deviendra-t-il un grand bluesman ? Difficile à dire. Toujours est-il que c’est plutôt intéressant de le suivre. Les scènes de musique sont plutôt agréable à observer. Je n’ai pas ressenti la même chose que sur d’autres titres musicaux comme Beck ou Woodstock par exemple. Mais c’est plutôt bien fichu. Le dernier chapitre en particulier donne envie de lire la suite. L’apparition d’un personnage connu de tous est très intrigante (sa relation avec RJ devrait être très intéressante à lire). L’aspect ségrégation fait vraiment son apparition dans ce dernier chapitre. Et au regard de celui-ci, on peut raisonnablement penser que la suite devrait traiter des « problèmes » entre les noirs et les blancs de cette époque.

 

En somme, ce premier tome remplit bien son objectif. On a clairement envie de lire la suite en refermant ce tome. Maintenant, dois-je vous recommander sa lecture ? Oui et non. Oui parce que comme je le disais, c’est assez sympa à lire. Mais le gros problème est que ce manga est en stand by depuis plusieurs années. Seulement 4 tomes ont été publiés et visiblement, il n’y a pas de fin à cette histoire. Je ne peux donc pas vous dire de vous jeter sur ce manga.

Me and the devil blues tome 1_ planche

Une réflexion sur “Me and the Devil Blues tome 1 (La Chronique de Snoopy)(Semaine Fête de la Musique)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s