Green Lantern/ Green Arrow (Jeudi Comics)

Green Lantern- Green Arrow

Titre: Green Lantern/ Green Arrow
Scénariste: Dennis O’Neil, Elliott Maggin
Dessinateur: Neal Adams
Encreurs: Neal Adams, Dick Giordano, Frank Giacoia, Dan Adkins, Bernie Wrightson
Coloristes: Cory Adams, Jack Adler
Editeur VO: DC Comics
Editeur VF: Urban Comics
Date de publication VF: Juin 2014

 

Voilà peut-être l’album que j’attendais le plus en cette année 2014, chez Urban Comics. L’éditeur français nous propose régulièrement l’édition de matériels anciens et quasi introuvables en français. Mais celui-ci dispose d’une telle réputation, que je l’attendais avec la plus grande impatience. Je l’ai désormais entre les mains et… C’est tout ce que j’aime.

 

L’un est une sorte de policier galactique, porteur d’un anneau qui concentre la puissance de sa volonté pour lui permettre de créer toutes les formes qu’il désire. L’autre est un des meilleurs archers de la planète Terre. Tous deux ont appartenu à la Ligue de Justice d’Amérique. Mais aujourd’hui, ils cheminent de concert sur les routes des Etats-Unis, essayant de se rendre utiles et de comprendre leurs semblables.

 

Issus de la série Green Lantern, les épisodes connus sous le nom Green Lantern/ Green Arrow ne sont pas loin de ce qu’on pouvait faire de mieux en terme de bande dessinée de super-héros au début des années 70. Il faut dire que l’éditeur américain a validé un sacré défi: faire de sa série la plus cosmique, une série totalement terre à terre, centrée sur les rapports entre deux héros et les gens qui les entourent. Il n’y a quasiment pas de super-vilains, dans ces pages. Les ennemis, ce sont la pollution, l’embrigadement sectaire, la drogue, le machisme… Un propos totalement politique et complètement inhabituel chez DC Comics, qui avait laissé Marvel prendre ce créneau là, notamment à travers Spider-Man ou les X-Men. Pas de demi-dieux, ici, juste la banalité d’un quotidien pas reluisant. Bien entendu, l’engagement est encore assez léger, on reste surtout sur une philosophie américaine, mais il ne faut pas rejeter l’avancée que représente cette série. C’est là que le jeune partenaire d’Arrow va se révéler être un drogué. Un tabou cède, avec les scénario de Dennis O’Neil. Pas qu’un, d’ailleurs. Alors certes, les résolutions sont un peu rapides, l’auteur n’ayant sommes toute qu’un épisode pour résoudre les problèmes qu’il pose (en dehors d’une ou deux histoires), un peu simplistes parfois, mais l’effort est tel qu’on ne peut donner priorité à ces doutes. C’est passionnant, surprenant, décalé.

Et pour parachever le chef d’œuvre, on a un dessinateur particulièrement talentueux à l’œuvre, Neal Adams. Le dynamisme de ses planches est époustouflant. Les décors sont quelque fois sacrifiés pour y parvenir, mais l’artiste veille à maintenir un certain équilibre. Ses dessins ont été réalisés il y a quarante ans mais se lisent parfaitement aujourd’hui encore. Si ce n’est pas une performance, là encore?

 

Comment vous dire ça? Un fan de comics ne DOIT PAS passer à côté de ce recueil. Pour 35€ vous avez 368 pages d’histoires cultes. Un superbe ouvrage à insérer dans sa bibliothèque et dans sa culture bd de toute urgence. Surtout si l’on n’est pas fan des super-héros.

Green Lantern- Green Arrow- plancheLogo top bd17.5/20

3 réflexions sur “Green Lantern/ Green Arrow (Jeudi Comics)

  1. J’ai voulu sauter dessus dès vendredi et puis… trop de choses à lire déjà, c’est pas raisonnable.

  2. Pingback: Le Top BD des Blogueurs de Juin 2014 | Les Chroniques de l'invisible

  3. Pingback: Dennis O’Neil et Neal Adams – Green Lantern/Green Arrow | Sin City

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s