Oracle tome 2- l’esclave (Vendredi Chronique)

Oracle tome 2

Série: Oracle
Tome: 2
Titre: L’esclave
Scénariste: Ronan Le Breton
Dessinateur: Bertrand Benoît
Editeur: Soleil
Date de publication: Mai 2014
D’après une idée de Jean-Luc Istin

 

Deuxième tome de la série concept Oracle, un album que j’attendais impatiemment, tant le premier tome avait été une bonne surprise pour moi. Cette série concept partait sur d’excellentes bases, il était donc fort intéressant de voir comment elle allait pouvoir évoluer. Evidemment, les auteurs ont été changés, mais nous allons voir si la cohésion se fait.

Akilon est fils de Zeus. Mais sa mère n’a pu cacher à son mari que l’enfant n’était pas de lui. Cela lui couta la vie et Akilon n’eut la sienne sauve que grâce à un aigle qui vint le soustraire à la vindicte de son prétendu père. Devenu adulte, plus dur, Akilon croisa la route d’un étrange Oracle qui lui appris la vérité sur son ascendance et ses origines. Akilon décida alors de se battre, contre celui qui tua sa mère, contre celui qui ne daigna pas la sauver.

Dans l’ensemble, on a une lecture vraiment sympathique. Un poil en dessous du premier tome, mais cet album reste de fort bonne facture dans la monde des séries concept.

Le dessin, d’abord, me semble assez pertinent. Très différent de celui de Martino, qui était beaucoup plus classique, il se différencie aussi par la maîtrise de la mise en couleur. De ce point de vue là, Bertrand Benoît se montre bien plus efficace que le studio Digikore qui oeuvra sur le tome 1. C’est toujours plus cohérent quand l’auteur se met en couleur lui-même. Le trait de Benoît, avec une autre mise en couleur, serait sans doute bien plus plat, totalement inadapté. Là, il prend une nouvelle dimension. Tous ses dessins acquièrent une épaisseur supplémentaire, un plus grand réalisme. On pourrait attendre un peu plus de travail sur les décors, mais sans doute que l’énergie de la mise en scène et du découpage nécessite de petites simplifications parfois. Et de l’énergie, ce dessin en a à revendre.

Non, ce qui, me semble-t-il, est un peu moins fort, c’est surtout le scénario de Ronan Le Breton. Olivier Péru commence à maîtriser sérieusement son métier, c’est un peu moins le cas ici. Parfois, certaines scènes manquent un peu de lisibilité, car certaines élipses narratives ne sont pas très évidentes. Je pense notamment à la fin de Balérios, difficile à comprendre car le scénariste a cru que le lecteur pourrait déduire beaucoup de choses. On se doute de ce qu’il s’est passé, mais une lecture attentive provoque un petit temps mort, histoire de bien comprendre tout ce qui s’est passé. Une lecture plus orientée loisir pourrait ne pas le percevoir, mais il faut pourtant noter que cela arrive deux ou trois fois. Autre petit moins, il manque un personnage qui nous accroche réellement. Même s’il s’agit d’une vengeance, il faut que le lecteur puisse s’identifier à un personnage pour réellement s’immerger dans la lecture. Mais Akilon manque de nuance. On le trouvera primaire et idiot. Ce qu’était sans doute Eurycratidès dans le tome 1, mais son désir de servir sa Cité lui donnait une épaisseur, un intérêt. Akilon manque de cela. Nulle empathie ne se crée, ce qui me semble un petit échec alors qu’on voudrait prendre à priori fait et cause pour le « héros ». Mais peut-être pas, sait-on jamais…
Je suis pointilleux, mais parlons aussi de ce que j’ai aimé. La représentation des dieux, Hadès et Perséphone en tête, décalée, me plaît beaucoup. Ils tiennent plus lieu de concepts incarnés que de divinités humanoïdes, et j’aime ça. Et une fois de plus, le scénario nous promet et tient un caractère épique vraiment appréciable.

 

Voilà, j’ai chipoté, comme aime à le faire PG Luneau, mais je crois et espère avoir été honnête avec cet album. Il représente une lecture fort agréable, très divertissantes. J’ai adoré retrouver Homère, constater l’évolution de ce fil rouge. Cela donne une réelle identité à cette série-concept, un vrai plus face à ses concurrentes.

LA BANDE ANNONCE

Oracle tome 2_ plancheLogo top bd15.5/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s