Justice League tome 4- La ligue de Justice d’Amérique (Jeudi Comics)

Justice LEague tome 4

Série: Justice League
Tome: 4
Titre: La Ligue de Justice d’Amérique
Scénaristes: Geoff Johns, Matt Kindt
Dessinateurs: David Finch, Brett Booth, Scott Clark, Manuel Garcia, Andres Guinaldo
Encreurs: David Beaty, Richard Friend, Norman Rapmund, Paul Fernandez, Walden Wong, Robin Riggs
Coloristes: Sonia Oback, Andrew Dalhouse, Jeff Chang, Jéromy N. Cox, Gabe Eltaeb, Nathan Eyring, Pete Pantazis, Wil Quintana
Editeur VO: DC comics
Editeur VF: Urban Comics
Date de publication VF: Juin 2014

Lorsqu’Urban Comics a commencé à déployer ses collections, une question se posait: comment allaient-ils gérer les inévitables crossovers, ces rencontres entre héros issus de séries différentes dans un même univers? Le précédent tome de Justice League avait commencé à répondre à la question, en insérant des épisodes d’Aquaman dans le recueil du groupe. Ce quatrième opus propose une évolution encore différente: une série différente, certes liée sur le principe à la Justice League, mais pourtant doté d’une ligne différente.

 

L’émergence des puissants héros de la Ligue de justice n’a pas été sans conséquences. Face à un tel rassemblement de puissance, certains ont considéré qu’il fallait prendre des précautions, anticiper une façon de gérer leurs éventuels dérapages… Que des super-vilains procèdent ainsi n’étonnera personne. Mais que le gouvernement américain le fasse, par contre… L’ARGUS et Amanda Waller décident de créer un second groupe de héros, tous liés d’une façon ou d’une autre au gouvernement. Immunités diplomatiques, casiers effacés, les moyens sont multiples. Mais une contre-Ligue est élaborée. Et c’est Steve Trevor qui devra la mener. Notamment contre cette mystérieuse Société des Vilains qui ne se contente plus d’œuvrer dans l’ombre.

 

Le concept est bon. Que l’Amérique développe sa propre équipe destinée à contrer la Ligue de Justice, dénationalisée dans sa version new 52, c’est totalement crédible. Le seul problème, c’est que ce concept repose sur pas mal de déjà vu. Ultimates, The Boys, posent déjà la plupart des questions lancées par Geoff Johns. L’utilisation de Stargirl en jolie représentante publique destinée à véhiculer des messages positifs, Warren Ellis l’avait déjà fait. Il manque une touche d’originalité globale. Et c’est dommage, parce que sinon, c’est plutôt bien exécuté, ce dont on ne doutait pas avec Geoff Johns. Les relations entre personnages sont intéressantes. Il faut dire que la sélection à été bien faite, à ce niveau. Le scénario met plutôt l’accent sur le limier martien, nous permettant de comprendre le personnage, mais ce n’est pas dommageable. l’alchimie prend quand même. C’est hétéroclite mais ça fonctionne. Et puis la Société de Vilains est vraiment une idée pleine de potentiel.

Graphiquement, par contre, c’est plus décevant. David Finch, superstar du comics, ne tient pas sa cadence et se retrouve remplacé par des dessinateurs toujours moins bons. Je ne comprends pas ce qui a pu se passer, Finch semblait bien tenir le rythme mensuel sur son Batman. Mais là, non. Et le dernier dessinateur est vraiment indigne d’une série de premier plan.

 

Avis contrasté, mitigé, donc. Mais il y a quand même du potentiel, ce qui rend ce recueil intéressant pour les fans, et le suivant tout autant. La présence du grand scénariste actuel de DC Comics rempli son rôle.

Justice LEague tome 4_ plancheLogo top bd15/20

Une réflexion sur “Justice League tome 4- La ligue de Justice d’Amérique (Jeudi Comics)

  1. Pingback: Geoff Johns et David Finch – Justice league, La Ligue de Justice d’Amérique (Tome 4) | Sin City

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s