La Nueve (La BD du Mercredi)

La Nueve

Titre: La Nueve
Auteur: Paco Roca
Editeur: Delcourt
Collection: Mirages
Date de publication: Mars 2014

 

C’est de saison! On vient tout juste de fêter la commémoration du débarquement du six Juin 1944, et je vous parle à mon tour de la Seconde Guerre Mondiale. Pour en explorer un pan caché alors qu’il nous concerne assez librement. C’est toute l’utilité de la bande dessinée pour faire connaître de tels sujets méconnus de notre Histoire.

Trahis, vaincus, déracinés, les Républicains espagnols après la guerre civile. Certains ont réussi à quitter leur pays et à rejoindre l’Afrique du Nord française. Mais l’accueil qui va leur être réservé sera indigne. Ils sont des perdants, presque des ennemis. Mais pourtant, ils vont s’enrôler dans la France Libre, rejoindre les rangs des armées de De Gaulle entrées en résistance. Ils libèreront Paris. Mais pour quelle reconnaissance? Paco Rocca a retrouvé et rencontré un des derniers survivants de ce corps d’armée à qui la France doit tant. Récit.

 

Le devoir de mémoire ne saurait se départir du devoir de Justice. Or, bien trop souvent, nous ne nous souvenons pas de tous ceux à qui nous devons notre liberté. Les Républicains espagnols sont de ceux là. Paco Roca propose une véritable découverte de notre propre Histoire nationale, autant que de l’Histoire espagnole. On l’oublie trop, mais la France s’est comporté avec la plus grande des lâcheté vis à vis des Républicains. Alors que Franco bénéficiait du soutien de l’Allemagne nazie et de l’Italie Fasciste (Guernica, triste souvenir), les Républiques voisines ont abandonné complètement ces partisans de la démocratie. Pire encore, une fois la défaite actée, la France a traité les réfugiés comme des pestiférés, les plaçant en camps de détention, dans des conditions franchement pas reluisantes. Non, la France n’a pas attendu les allemands pour créer des camps de concentration sur son territoire (de même les américains avec leurs concitoyens d’origine japonaise, remettons un peu de nuance dans cette guerre si clivée). Que de trahisons, vous disais-je… Et pourtant, ces pestiférés ont fini par lutter avec nous, bien plus tôt que la plupart des français d’ailleurs.
C’est donc tout ce parcours que Paco Roca nous met en avant de manière brillante. Il alterne les phases souvenirs et les phases rencontre avec un des survivants. Une distinction qu’il appuie par un traitement graphique dont nous reparlerons ensuite. C’est juste passionnant. les alternances se font avec équilibre, l’album est juste didactique ce qu’il faut, et on se prend vraiment à de la sympathie pour cette petite équipe de bras cassés idéalistes et maintes fois cocufiés par leurs alliés. Une leçon d’histoire donnée sans lourdeur aucune. J’ai aussi apprécié ce sue l’auteur montre des « vieux ». Comment il nous redis que ces anonymes voutés et insignifiant peuvent être en fait de véritables héros, ou juste des gens porteurs d’une histoire réellement intéressante. Par delà les apparences.

Pour ce qui est du dessin, c’est surprenant comme on ne retrouve pas vraiment le Paco Roca de Rides/ La tête en l’air. Son trait à l’époque se faisait tout en rondeur, il adopte pour cet album un trait beaucoup plus en finesse et en réalisme. Comme si le précédent album avait été un conte, et celui-ci une triste réalité. J’ai beaucoup apprécié la disparition de la couleur pour matérialiser les moments de rencontre entre le héros et l’auteur. Un procédé simple mais qui apporte une grande clarté dans ses intentions.

 

Voilà, pour cette bd du Mercredi, j’avais envie de vous parler de grands sentiments, d’héroïsme, de mesquinerie ordinaire. De cette page d’Histoire qui m’intéresse tant et sur laquelle l’auteur (et mon libraire, merci à lui) m’a tant appris. Ces hommes et femmes méritent qu’on leur rende Justice. Les français leur doivent bien ça.

La Nueve_ plancheLogo BD Mango orange Logo top bd

18/20

Publicités

4 réflexions sur “La Nueve (La BD du Mercredi)

  1. J’avais repéré cette BD, intéressante car abordant un pan souvent méconnu de notre histoire… Notée !

  2. Vue en librairie et j’avais tilté avec le nom de l’auteur. Ça me tente pas mal, à voir si je le trouve bientôt… Le sujet est original.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s