XIII tome 11- Trois montres d’argent (Samedi Classique)

XIII tome 11

Série : XIII

Tome : 11

Titre : Trois montres d’argent

Scénariste : Jean Van Hamme

Dessinateur : William Vance

Coloriste : Petra

Editeur : Dargaud

Date de publication : 1995

 

Avec XIII, Jean Van Hamme a construit une vie entière basée sur le suspens. L’amnésie nous permet de tout découvrir en même temps que le personnage, et le scénariste ne s’est pas privé pour lui tisser une vie haute en couleur. Mais quel meilleur atout pour un feuilletoniste ?

 

Sean Mullway, le trafiquant d’armes habitant le Costa Verde où se trouve XIII, vient donc de lui révéler la vérité. Il est son véritable père. Jason n’est pas le fils de Jonathan McLane contrairement à ce qu’il croyait. Mullway va lui expliquer comment ils en sont arrivés là. Une histoire qui ramène au début du XXe siècle. Mais dans le même temps, la révolution du Costa Verde, Maria a sa tête, a besoin de l’intervention du Cascador. Jason a été un héros ici, il va devoir l’assumer une nouvelle fois dans une mission périlleuse.

 

Même si le scénariste travaille à ce que l’action demeure au cœur du récit, ce onzième tome est avant tout un tome de révélations. Van Hamme nous plonge dans la belle époque des USA, au début du XXe siècle, pour une belle intrigue de mafia. Des histoires d’hommes broyés par la grande Histoire. Et donc, par là-même, il nous fait des révélations sur l’histoire de Jason, dont la famille est assez haute en couleur. C’est peut-être un peu trop, d’ailleurs. Avec l’enfance qu’a eu Jason, il est difficile de le voir en modèle de réussite, ainsi qu’il nous est écrit pour l’époque où il n’était pas encore sous les ordres de l’Amiral Heideger. Autant de fêlures ne laissent pas un homme grandir aussi facilement. Mais c’est là une vision idéologique de l’humain, qui s’oppose à celle de Jean Van Hamme. Il n’en reste pas moins qu’on passe un bon moment.

D’autant que comme à l’accoutumée, William Vance livre une prestation impeccable. Je le redis, car il serait injuste de le passer sous silence. Mais on ne peut pas en dire grand-chose de plus.

 

Onzième volet un peu en retrait, donc. On va voir si les promesses lancées dans la dernière case de l’album redonnent un peu d’énergie à la série.

XIII tome 11_ plancheLogo top bd16.5/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s