Freaks’ Squeele- Funérailles tome 2 (Vendredi Chronique)

Freaks_Squeele_Funerailles_Tome_2

Série: Freaks’ Squeele Funérailles

Tome: 2

Titre: Pain in black

Auteur: Florent Maudoux

Editeur: Ankama

Collection: Label 619

Date de publication: Mai 2014

 

D’habitude, je n’aime pas prendre les séries en cours de route. J’avais raté le premier tome de Funérailles, malgré tout le bien que j’allais forcément pouvoir en penser. Florent Maudoux qui affine son univers que j’aime tant, je ne pouvais pas être déçu. Alors j’ai jeté aux orties mes sacro-saintes règles, et j’ai tenté la lecture de ce tome 2.

 

C’est l’histoire de deux frères. On les connaitra plus tard comme dirigeant ou professeur à la Facultés des Etudes Académiques des Héros. Mais ils ont une histoire, un passé. Un lourd passif même. Leurs chemins se sont séparés. Scipion a rejoint une prestigieuse académie, quand Prêteur se retrouve lui à l’école de guerre. Une vie délicate contre une vie de souffrance… Pourtant, dans leur dos, le destin de leur famille se joue et se délite. Que pourront-ils pour sauver leur mère et leur Pouvoir?

 

Vu la densité du bouquin et la particularité de l’univers je dois bien dire que je n’aurai pas craché sur un petit résumé en page de crédits. Heureusement que j’ai l’habitude de lire des comics, de prendre des séries en route et de ne pas tout maîtriser, j’aurai pu me perdre un peu autrement. Mais j’ai l’habitude de lâcher prise et de m’immerger dans l’univers.

Donc, au delà de cette petite insatisfaction, on peut dire qu’on est bel est bien dans le monde de Florent Maudoux. Ceux qui ont aimé sa série principale n’ont aucune raison de se passer de cette série dérivée. Graphiquement, le dynamisme de l’auteur est toujours aussi présent, toujours aussi agréable à savourer. Je retiens notamment le plaisir qu’il nous fait ressentir quand il se lance dans les combats, en noir et blanc. Une énergie digne des meilleurs mangas. Il ose, tente des effets, et j’aime ça. J’adhère un peu moins à sa mise en couleur, qui ne rend pas justice à la force de son trait. Mais cela ne nuit pas à la lecture.

Au niveau de l’histoire, on sent que l’opposition de style entre les deux frères est ancienne, justifiée, conséquence des propres manipulations de leur famille. J’ai apprécié le questionnement sur les jumeaux, l’importance donnée à l’instruction comme dépassement des totalitarismes. J’ai rit bien évidemment à la galerie de sales gueules que constitue la XIIIe légion…

 

C’est donc un scénario très malin, bien plus politique que la série-mère, qui s’associe au formidable dessin de l’auteur. En l’état, les fans de la série privilégieront l’achat, plutôt que les néophytes. C’est un peu dommage, même si évidemment, la cohérence de l’histoire se situe dans la globalité de la série dérivée. Et si je me mettais en quête du tome 1, maintenant? Avant que le tome 3 ne sorte?

Logo top bd15.75/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s