Anjin-san (La BD du Mercredi)

Anjin-san

Titre: Anjin-san

Auteur: George Akiyama

Editeur VO: ??

Editeur VF: Le Lézard noir

Date de publication VF: 2012

–UN CONTE BOUDDHISTE EN BANDE DESSINEE–

 

C’est en mars 2013, voilà un peu plus d’un an, qu’anjin-san a fait son apparition dans le top bd des blogueurs. Un manga, d’auteur peu connu, édité par une structure encore moins connu, je dois bien reconnaître que je n’ai pas fait attention à ce livre. Et depuis un an, il demeure à la même note, inlassablement. Personne n’a pris la suite des trois premiers lecteurs, personne ne s’y est intéressé. Alors quand le top s’est assoupi en février/ mars 2014, j’ai décidé de mettre la main sur ce livre, un des moins légitime dans le classement, avec le moins de lecteurs. Et on allait bien voir ce qu’on allait voir.

 

Anjin-san est un homme banal, qui se promène sur les chemins du Japon. Il visite ses amis, fait des rencontres. Il n’a pas besoin d’argent, pas besoin de travailler. Ce ne sont pas des questions intéressantes. Lui préfère se promener. Un autre voyageur s’attache à son chemin, il s’appelle Kirihito. Sa femme l’a quitté, avec son enfant. Il ne comprend pas toujours bien Anjin, mais il sent qu’il doit le suivre.

 

Voilà un résumé bien difficile à faire pour ne point trop en dire, tout en disant quand même quelque chose. Ce n’est même pas qu’il faille garder le suspens… C’est une oeuvre totalement à part, qu’Anjin-san, une oeuvre complètement influencé par la philosophie Bouddhiste. Avec Anjin, ce sont les préceptes et les valeurs de cette religion que l’on découvre, de façon simple, imagée. Kirihito, c’est nous. C’est le lecteur, qui lui aussi fait un voyage en compagnie d’Anjin-san. On parle de cupidité, de respect de la vie, d’amour, de désir. c’est la nature humaine qui est disséquée grâce à ce bonhomme banal. Et mine de rien, c’est très fort. J’ai été emporté très rapidement, savourant chaque tranche de vie avec bonheur et bien-être. Dans le même temps, j’ai été emporté par la tension sexuelle qui s’infiltre peu à peu dans le récit. Rien ne se passe, là encore, mais pourtant on ressent le désir de Kirihito dès qu’il apparaît. Non un désir malsain, un désir amoureux. Le malsain, Anjin s’y confronte dans la grotte en forme de vagin, face à la princesse-serpent. Le désir de Kirihito c’est celui d’aimer. Tout simplement.

Cette tension est largement dûe aussi aux dessins de Georges Akiyama. Son trait fortement marqué par l’école Gegika, peut s’avérer tout à la fois rond et bonhomme, et fin et élégant. Lorsqu’il met en scène les femmes, elles sont belles, attirantes. Une proximité s’établi immédiatement. La même dichotomie que dans le scénario, finalement.

 

Anjin-san est une oeuvre d’auteur, au sens où elle est en parfaite cohérence dans le dessin comme dans le récit. C’est une seule oeuvre. Et si vous êtes encore un peu circonspect, si vous vous demandez si vous devez lire ce manga, je vous dis oui, cent fois oui. J’ai conscience de ne pas rendre à cet album l’hommage qui lui est du. Face à sa simplicité, qui fait sa grandeur, je suis désarmé. Je perçois, je ressens, mais je n’intellectualise pas encore. Sans doute ais-je pris une leçon de bouddhisme sans m’en rendre compte. Donc oui, cet album a sa place dans le top bd des blogueurs, il mérite d’y représenter le manga.

Anjin-san_ planche

Logo BD Mango orangeLogo top bd18/20

7 réflexions sur “Anjin-san (La BD du Mercredi)

  1. Et il m’a tellement plus que j’ai sacrifié un titre pour mon dimanche manga histoire de le mettre en valeur. C’est te dire. ..

  2. Et j’en suis ravi. Ce n’est pas facile de trouver de tels manga, susceptibles de toucher un public exigeant.

  3. Pas fan de manga tu le sais mais ton avis m’intrigue… de même que ta note. Notée, on ne sait jamais !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s