Ingmar tome 1- Invasions et chuchotements (Semaine Vikings)

Ingmar tome 1

Série: Ingmar

Tome: 1

Titre: Invasions et chuchotements

Scénariste: Hervé Bourhis

Dessinateur: Rudy Spiessert

Coloristes: Mathilda, Rudy Spiessert

Editeur: Dupuis

Collection: Expresso

Date de publication: Février 2006

 

–HUMOUR, HISTOIRE ET BASTON–

Pour être tout à fait honnête, j’ignorais tout de cette série avant de me mettre en quête des possibilités du thème « Vikings ». C’est donc sans aucune attente que je me suis procuré le livre, sauf celle qu’il me plaise assez pour que je puisse écrire une chronique. Mais du coup, je n’étais pas à l’abri d’une bonne surprise.

 

Ingmar est le fils de Patrüll, le chef de leur village. Mais tandis que les autres jeunes hommes s’en vont par delà les mers pour mener pillages et saisir tribus, Ingmar, lui, reste à terre. Les massacres, ce n’est pas sa tasse de thé. Les efforts, de manière général, ce n’est pas pour lui. Et comme Patrüll est trop vieux pour dire quoi que ce soit, il savoure le confort de sa position. Mais le retour des hommes et notamment celui de son frère Epson, va chambouler ses habitudes. Car Epson a bien l’intention de prendre la place de leur père, ce qi n’arrange pas son frère aîné qui se serait bien vu à la place aussi.

 

J’ai donc apprécié ma découverte. Ingmar s’avère un lâche et une crapule manipulatrice, mais il possède une certaine intelligence qui nous le rend éminemment sympathique face à sa grosse brute de frère. Le bon vieux duel entre l’intello et le sportif… Moi j’ai choisi mon camps. L’opposition entre les deux frères donne lieu à de nombreuses répliques piquantes, et les situations s’enchaînent sur le même ton. J’apprécie tout particulièrement les réflexions de fonds que commence à poser le scénariste, Hervé Bourhis. Il vient interroger l’introduction du christianisme dans ces terres païennes, et j’ai hâte de voir jusqu’où il poussera sa confrontation. Après tout, on croise réellement Thor, alors si les dieux nordiques existent, il en sera sans doute de même pour le dieu des chrétiens.

Graphiquement, Rudy Spiessert de place dans une tendance récente chez Dupuis, une forme moderne du dessin cartoony qui a fait la réputation de l’éditeur belge. On pensera aussi à certains artistes de la collection poisson-pilote, ou hors Dupuis, au travail d’un Jouvray, par exemple. Un dessin comique, donc, mais avec un plus grand dynamisme, quelque chose d’électrique. Je suis particulièrement réceptif à ces dessins.

 

Je retiens donc cette série décalée, qui a le mérite à la fois de jouer avec les codes des Vikings, et de proposer un fond critique qui peut vraiment faire la force de la série à l’avenir. Il faut lire le tome 2, histoire de se faire un avis plus poussé sur les potentialités de la série.

Ingmar tome 1_ planche

Logo top bd16.5/20

Une réflexion sur “Ingmar tome 1- Invasions et chuchotements (Semaine Vikings)

  1. Pingback: Ingmar, tome 1 : Invasions et chuchotements | Les lectures de Caro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s