XIII tome 10- El Cascador (Samedi Classique)

XIII tome 10

Série: XIII

Tome: 10

Titre: El Cascador

Scénariste: Jean Van Hamme

Dessinateur: William Vance

Editeur: Dargaud

Date de publication: 1994

 

Non, on ne m’arrête plus, sur cette série. Je tiens la distance, malgré un doute ou deux sur le précédent album. Je vante les qualités de ce thriller d’action depuis le premier tome, je suis bien obligé de l’incliner devant les forces de ses auteurs. On continue? On a un cycle à terminer.

 

XIII est en fort mauvaise fortune. Il s’est fait prendre par le chef de la police secrète du Costa Verde, et le voilà soumis à la question dans la pire prison du pays. Est-il le cascadeur, ce héros local, il ne peut pas répondre, il n’en sait rien lui-même. Ce qui ne satisfait guère le colonel Peralta. Mais XIII n’est pas tout seul, et une visite impromptue de la Croix-Rouge internationale, pourrait bien lui permettre de se libérer, et de chercher qui parmi les rebelles, a bien pu le vendre au régime.

 

Bon, une fois écartés les quelques éléments les moins bons mis en place dans le précédent volet, cet album-ci possède encore de belles qualités. La grande force de Van Hamme, c’est de parvenir encore à retomber sur ses pieds et à nous livrer une nouvelle salve de révélations inattendues. Qui est vraiment Jason McLane, vous commencerez à le savoir dans cet album. Car on avait oublié que l’amnésie de Jason couvrait une période bien plus large que l’infiltration du complot contre le président américain. Il avait un passé, dont il n’avait pas parlé, fort logiquement. Le scénariste s’engouffre dans la brèche et livre une explication assez crédible. Après tout, il est manifeste que Jason soit un homme d’action, rien n’empêche qu’il ait pu faire le coup de poing ici ou ailleurs. La scène du tribunal politique est excellente, les oppositions entre révolutionnaires sont vraiment bien mises en scène. Et puis il y a la dernière page, qui vous met un petit coup derrière la nuque et vous donne envie d’aller lire le tome 11 immédiatement. Je n’ose imaginer la difficulté d’attendre les sorties annuelles à l’époque.

Encore une fois, je passe très vite sur le boulot de William Vance. Que voulez-vous, l’expérience est là, sans lassitude apparente, le travail est fait, fort bien. What else?

 

Et voilà que je replonge encore dans les trucs et astuces de Jean Van Hamme. Et le pire c’est que je le fais en toute connaissance de cause, et même avec gourmandise. Vite, la suite!

XIII tome 10_ plancheLogo top bd17/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s