Les vieux fourneaux tome 1- Ceux qui restent (La BD du Mercredi)

Les vieux fourneaux tome 1

Série: Les vieux fourneaux

Tome: 1

Titre: Ceux qui restent

Scénariste: Wilfrid Lupano

Dessinateur: Paul Cauuet

Editeur: Dargaud

Date de publication: 11 Avril 2014

 

 

Un nouveau Lupano, je me suis jeté dessus dès sa sortie ou presque. Du moins n’ais-je vraiment pas tardé, tant le travail de ce scénariste me plaît. C’est en toute confiance, sans savoir de quoi il retournait, que j’ai acheté cet album. En même temps, quels risques prenais-je?

 

Les enterrements, ça réuni les gens, c’est bien connu. Les crémations, itou. La mort de Lucette permet à son mari Antoine et à ses amis Emile et Pierre de se retrouver. C’est l’occasion d’échanger de vieux souvenirs, de l’époque où ils luttaient contre le patron local, Garan-Servier, en tant que syndicalistes. Notamment. Leurs vieux faits de gloire. Malheureusement, les décès s’accompagnent aussi souvent de révélations. De vieux secrets refont surface et vont redonner la gniaque à Antoine et ses amis. Cette fois, son patron, il va se le faire réellement. Même s’il est en maison de retraite à l’autre bout de l’Italie…

 

Ce n’est pas cette fois encore que Wilfrid Lupano parviendra à me décevoir. Que dire à part que j’ai été emporté de la première à la dernière page? Que je suis tombé sous le charme de l’ensemble (et je dis bien l’ensemble) des personnages dès leur première apparition? Que les dialogues font mouche à chaque fois avec de vrais morceaux de bravoure parfois, même? Que les projets de ce trio de vieux sont dingues, mais qu’ils nous donnent envie de vivre une vieillesse riche d’autant de fougue? Que dire à part que l’humanité de Wilfrid Lupano nous procure un sentiment de joie immense? Je sais, ça frise le panégyrique, mais que voulez-vous, je ne trouve pas de reproches à faire. On sent en permanence poindre la chronique politique derrière la banalité du quotidien. On sent que le scénariste maîtrise suffisamment son art pour nous appâter ce qu’il faut afin de nous pousser à acheter le tome 2. Cet album est très riche en intrigues, en révélations, donnant un rythme incroyable au récit. De quoi n’ais-je pas parlé? De l’humour, présent en permanence, avec une noirceur jubilatoire. Et je crois que c’est tout. C’est juste parfait.

Je découvre pour l’occasion Paul Cauuet (besoin de changer de nom?), le dessinateur/ coloriste. Je n’ai qu’un regret à son sujet, la couverture, que je ne comprends pas. Je la trouve particulièrement difficile à décrypter. On frise les ombres chinoises pour Antoine, le personnage au second plan. Et pourtant, il y a des détails. J’imagine qu’il y a un sens à ce manque de contraste, mais je ne le comprends pas. Ceci dit, en dehors de ça, c’est bien le seul reproche que je pourrai faire à l’artiste. Les couleurs intérieures sont parfaites, illustrant avec la plus grande justesse les différentes ambiances, les différents climats. J’aime son trait, à mi-chemin entre l’humour et le réalisme. Il y a quelque chose de noir juste ce qu’il faut, dans son dessin. Il a un dessin d’humour noir, je ne vois pas comment le dire autrement. C’est LE dessin qui convient au scénario. Un choix idéal.

 

D’accord, d’accord, j’arrête les louanges… Oui, j’arrête d’écrire et je conclue, donc. Parce que vraiment, je ne vois pas quel défaut trouver à ce bouquin. Même sur le format, je ne rechigne pas. Wilfrid Lupano écrit pour un 56 planches, et maîtrise parfaitement son tempo de sorte que l’on ressent le découpage en plusieurs volets comme évident.

Je termine en vous disant que je ne suis pas le seul à m’être jeté sur cet album. Aujourd’hui, c’est une lecture commune à quatre que nous vous proposons: Jérôme de D’une berge à l’autre et Noukette avaient décidé de se retrouver, Moka les a rejoint et en a parlé, me poussant à faire de même. Les grands esprits se rencontrent. Alors, qui aura le moins aimé cette lecture?

Les vieux fourneaux tome 1_ planche

Logo BD Mango orangeLogo top bd19/20

Publicités

19 réflexions sur “Les vieux fourneaux tome 1- Ceux qui restent (La BD du Mercredi)

  1. Je ne connais pas le dessinateur… mais les dessins ont l’air bien sympas ! Quant à Lupano, je suis fan. Alors, je vais foncer chez mon libraire !

  2. Tout le monde a aimé voyons, pas possible autrement !!! Un must cette BD, je me suis régalée du début à la fin !

  3. L’ami Wilfrid fait maintenant partie des scénaristes incontournables en qui on peut faire confiance pour nous concocter des histoires captivantes qui nous interpellent toujours sur des sujets importants.
    La lecture est jubilatoire grâce aussi au graphisme semi-réaliste très expressif de Cauuet. Bref, que du bonheur … vivement la suite !

    Le seul bémol unanime est la couv qui n’est pas très attractive … est-ce voulu ? … après tout, on la voit de loin ! 😉

  4. Zidrou, Lupano, Brunschwig, mon trio de scénaristes gagnant, ceux qui font la bd que j’aime aujourd’hui. Sensible, intelligente et engagée.

  5. On est parfaitement raccord sur ce coup-là. En même temps il faudrait être un sacré chipoteur pour trouver à redire par rapport à cet album.

  6. Tout à fait d’accord … sûr qu’ils font partie des meilleurs qui privilégient les rapports humains … c’est souvent très émouvant !

  7. Pingback: Top ACTU BD des blogueurs n°4 (Avril/ Mai/ Juin) | Les Chroniques de l'invisible

  8. Pingback: Top ACTU BD des blogueurs – N°4 | Sin City

  9. Pingback: Les vieux fourneaux, tome 1 : ceux qui restent | Les lectures de Caro

  10. Pingback: Les vieux fourneaux (Ceux qui restent) – Lupano et Cauuet – Mille et une Frasques

  11. Pingback: Les vieux fourneaux 1. Ceux qui restent, Lupano et Cauuet | Les Bavardages de Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s