Les vestiges de l’aube tome 1- Morts en série (Mardi Chronique)

Impression

Série: Les vestiges de l’aube

Tome: 1

Titre: Morts en série

Scénariste: Serge Le Tendre

Dessinateur: Frédéric Peynet

Coloriste: Meephe Versaevel

Editeur: Dargaud

Date de publication: Mars 2014

D’après l’oeuvre de David S. Khara

 

David S. Khara est un romancier breton, dont j’ignorais tout avant de mettre les pieds dans la région. Pourtant, Serge Le Tendre, célèbre scénariste de la mythique Quête de l’oiseau du temps, a souhaité mettre en scène son premier roman. Sous quelles conditions, je vous laisse vous reporter à l’interview des trois auteurs que j’ai faites à Rennes à la librairie M’Enfin.

 

Barry Donovan est flic à New York. Et comme tous ses collègues, dans ce début des années 2000, il est profondément marqué par ce qu’il a pu vivre en 2001. Il l’ignore, mais sa situation intéresse quelqu’un de hors norme. Werner Von Lowinsky discute beaucoup avec lui, par internet. Ils passent de longues soirées à échanger. Ils vont se rencontrer, même. Mais Von Lowinsky est un vampire et Barry l’ignore. De même que Barry ignore ce qui se trame derrière cette série de meurtres qui secoue Manhattan depuis peu.

 

N’ayant pas lu le roman, je ne puis juger de l’adaptation. On peut juste noter que le romancier, lui, en est ravi. Indépendamment, donc, voilà un album plaisant à lire, même s’il me semble qu’il aurait gagné à être publié en un seul tome. Dargaud le fait assez peu, c’est dommage. On ressent que le récit a été pensé d’un seul tenant et que la coupure n’a pas lieu d’être. On aurait aimé en savoir plus immédiatement sur les meurtres, connaître les plans de Werner pour Barry. En l’état, c’est trop court. On sent que Serge Le Tendre a envie de développer des thèmes précis, sur l’humanité, ce qui la constitue. Ca frémit, ça nous titille, et c’est déjà terminé. Il faudra donc attendre le tome 2 qui termine l’histoire.

Un point qui ne nous frustre pas, c’est bien le dessin de Frédéric Peynet. L’artiste que l’on avait pu apprécier sur Le Feul ou Phénix, chez Soleil, il y a quelques années, garde le style qui fait qu’on l’apprécie: un trait fin, souple, élégant, réaliste. Si je le préfère pour ma part dans des univers moins urbains, la qualité de son travail sur cet album n’a pas du tout à le faire rougir. Ses jeux de graphisme, comme vous pourrez le constater dans l’interview, montrent une belle réflexion sur ses planches.

 

Si je n’arrive pas à m’emballer autant que je le voudrai, c’est que je suis frustré par le format. L’album classique n’était pas, à mon sens, le support le plus adapté pour mettre en scène ce roman. Mais avec le bon travail de grands artistes, ce premier tome reste tout à fait appréciable pour lui-même.

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

samba BD

Les vestiges de l'aube tome 1_ planche16/20

2 réflexions sur “Les vestiges de l’aube tome 1- Morts en série (Mardi Chronique)

  1. Pingback: Interview David S. Khara, Serge Le Tendre et Frédéric Peynet: Naissance d’une adaptation, naissance d’une collaboration | Les Chroniques de l'invisible

  2. Pingback: Le projet Bleiberg tome 1- Les fantômes du passé, Serge Le Tendre, Frédéric Peynet, Dargaud | Les Chroniques de l'invisible

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s