Irrécupérable tome 3- Secrets (Jeudi Comics)

Irrécupérable tome 3

Série : Irrécupérable

Tome : 3

Titre : Secrets

Scénariste : Mark Waid

Dessinateurs : Peter Krause, Diego Barreto, Paul Azaceta

Coloriste : Andrew Dalhouse, Matthew Wilson

Editeur VO : Boom Studios !

Editeur VF : Delcourt

Date de publication VF : Mars 2012

Irrécupérable fait partie de ses séries comics que j’aime suivre de loin en loin. Sans être un acharné désireux de tout lire d’un coup, j’aime retrouver l’espace d’une lecture, les personnages et les intrigues de cette série. Je sais que je peux y revenir quand je veux, que je passerai un bon moment. Ce troisième tome ne m’aura pas déçu.

 

Les membres du Paradigme ont été mis en prison par l’armée américaine, totalement apeurée qu’ils puissent devenir un jour comme le Plutonien, cet ancien héros devenu le pire cauchemar de la Terre. Seule Bette et le Survivant leur ont pour l’instant échappé. Ce dernier a passé un accord avec un démon extra-terrestre susceptible de l’aider à tuer le Plutonien, tandis que Bette, elle, est retournée auprès de son père avouer sa grande faute : elle connaissait une arme qui aurait pu tuer le Plutonien et tout empêcher. Mais elle n’en a rien dit.

 

Vraiment, j’apprécie beaucoup cette vision des super-héros que propose Mark Waid. Il livre une histoire totalement rédigée en nuances de gris. Ces héros n’ont rien d’iconiques, ils mentent, ils se trompent, s’aiment, se détestent. Ils sont terriblement humains. Et doté d’un sacré charisme. Ce qui fait que l’on s’accroche tout particulièrement à ces personnages, que l’on frémit avec eux lorsqu’ils sont en danger. Et j’adore les petits concepts proposés par Mark Waid, le voyage trans-dimensionnel par sacrifice humain, les champs de téléportation de Qubic. Et Modéus… Ce super-vilain qui est évoqué depuis le début de la série, est enfin un peu plus au cœur de l’intrigue. Ce qui permet au scénariste de donner sa propre définition du concept de vilain némésis. Le Joker pour Batman, le Bouffon Vert pour Spider-Man, etc. Les ennemis jurés. Vous verrez qu’il n’y va pas avec le dos de la cuillère. Si vous avez été scotché par le gentil superman devenu destructeur de la Terre, vous adorerez Modéus. De même j’ai beaucoup aimé le petit hommage au Batman paranoïaque fait par l’entremise du Frelon. Mais mieux vaut que vous lisiez ça vous-même.

Pour le dessin, je suis un peu moins enthousiaste, comme à chaque fois que des artistes de remplacement interviennent pour seconder un dessinateur empêché. Pour moi, Peter Krause est constitutif du succès de cette série, autant qu’un Darick Robertson pour Transmetropolitan, par exemple. Mais objectivement, le niveau ne baisse guère avec le travail de Barreto. Juste, cela se voit, et ça me chagrine un peu.

 

Si vous découvrez cette série avec cet album, évidemment, il vous faut commencer par le premier volet. Il y a vraiment quelque chose de spécial, dans ces pages. Une bonne façon de lire du super-héros bien sombre, sans en passer par la pesante continuité de Marvel ou DC. On n’est pas sur un Watchmen, mais elle a des atouts, tout de même, cette série…

Irrécupérable tome 3_ plancheLogo top bd15.5/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s