Victor Hugo: aux frontières de l’exil (Lundi One-shot)(La Chronique de Dionysos)

Victor Hugo Aux frontières de l'Exil

Victor Hugo : Aux frontières de l’exil

Scénariste : Esther Gil
Dessinateur : Laurent Paturaud
Éditeur : Daniel Maghen (BD Carnet)
Date de parution : 29 août 2013

Peu de communication à la sortie, peu de publicité après coup : ce roman graphique m’est tombé dans les mains au hasard de l’allée d’une librairie qui le mettait en valeur.

Si nous connaissons beaucoup de choses de la vie de Victor Hugo, « Aux frontières de l’exil » nous invite à nous pencher sur cette figure française en proie aux doutes de l’exil, à la fin de sa vie. Au scénario, Esther Gil mise sur une intrigue mi-fantastique mi-enquête politique qui permet de plonger dans la culture française du XIXe siècle ; tandis qu’au dessin, Laurent Paturaud opte pour un sobre réalisme aux décors nuageux qu’il avait déjà rôdé sur des albums comme Succubes.
Comme nous débutons cette histoire avec un Victor Hugo déjà âgé et en exil à Jersey/Guernesey, en 1852, le climat politique est tendu et profondément sujet à intrigues croisées. Entre les personnages, les décors et ce contexte politique et social, les auteurs font preuve d’une relativement grande justesse historique. Les débuts m’ont fait peur, je l’avoue, à trop voguer sur la mer trouble des délires fantastiques de Victor Hugo après la mort de sa fille, Léopoldine. Toutefois, l’enquête mise en route, nous retrouvons un ton sympathique et très référencé. C’en est même jouissif pour les auteurs de placer ça et là des allusions le moins voilé possible aux œuvres les plus connues de Victor Hugo, monument de la littérature française. On en verrait presque des allusions aux Contemplations, voire des citations complètes, à chaque case de chaque planche !
Pour revenir à ce qui m’a tiré l’œil en premier en voyant ce roman graphique, l’objet est de qualité. Les dessins sont vraiment magnifiques et font authentiques, vrais tout simplement, sans fard ou effet de style voilant. De plus, nous en avons pour une centaine de pages en tout : si seulement toutes les BD franco-belges pouvaient être de ce calibre en quantité comme en qualité ! Les choix des auteurs, s’ils ne sont pas tous heureux, sont parfaitement justifiés dans le dossier historique explicatif à la fin du volume.

Une histoire divertissante sur un monument français sous la forme d’un objet de qualité. Tout n’est pas parfait, mais nous retrouvons avec plaisir les mots et l’esprit de Victor Hugo.

Victor Hugo Aux frontières de l'Exil_ planche

 

2 réflexions sur “Victor Hugo: aux frontières de l’exil (Lundi One-shot)(La Chronique de Dionysos)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s