Gung Ho tome 1 – brebis galeuse (Vendredi Chronique)

Gung Ho tome 1

Série : Gung Ho

Tome : 1

Titre : Brebis galeuse

Scénariste : Benjamin Von Eckartsberg

Dessinateur : Thomy Von Kummant

Editeur : Paquet

Date de publication : Septembre 2013

C’est via le forum samba bd et les samb’or 2013 que j’ai fait la découverte de Gung Ho. Très sincèrement, l’album ne m’avait pas du tout interpellé à sa sortie. Il a fallu la passion de quelques uns pour que je me dise qu’il valait peut-être la peine de se pencher dessus. Je suis passé outre les noms d’auteurs impossibles à mémoriser et je n’ai pas eu tort…

Un futur proche, en Europe. Une Europe menacée, dans laquelle se déplacer hors des villes semble particulièrement dangereux. Les deux frères Goodwoody, Zack le plus jeune et son frère adulte Archer, se sont fait virer de la ville voisine où ils avaient atterri à l’orphelinat. Les voilà donc arrivés à la colonie numéro 6, une zone trop avancée, trop isolée et donc plus dangereuse. Ils vont découvrir que dans ce coin, on ne rigole pas avec le règlement, qui peut vous sauver la vie.

Il y a du potentiel pour cette série.  Sans nul doute. Ce récit de science-fiction devrait permettre à son scénariste de développer un monde intéressant, qui semble-t-il, va lui permettre de glisser de nombreux messages sur le genre humain, à la manière d’un Kirkman sur Walking Dead. Il a d’ors et déjà installé une paire de salops qui sauront compliquer la vie des deux héros, si tant est qu’ils ne se la compliquent pas eux-même, comme Archer. Ce scénario me semble quand même très orienté adolescents. En tant qu’adulte, j’ai un peu de mal à pousser la réflexion très loin, ou en tous cas à m’emballer pour les conneries de jeune adulte d’Archer, et les prétentions à grandir de Zack. Les romances entre ados ce n’est pas mon truc, et il faudra que le scénariste sorte un peu de son groupe de gamins pour vraiment m’attirer dans le tome 2.

Graphiquement, Von Kummant livre une prestation informatique à la manière d’Arthur de Pins, le dessinateur de zombillénium. Si chaque lecture me fait m’habituer au dessin de GUng Ho, j’aurai quand même tendance à préférer l’utilisation qui en est faite sur la série Dupuis. Chez Von Kummant, il y a notamment une utilisation des couleurs qui va un peu à l’encontre de ses intentions au dessin. Le dessin se veut assez réaliste, la couleur elle crée une distance, quelque chose de pas vraiment naturel, et ces deux principes ne cohabitent pas vraiment bien. La modélisation 3D ne passe pas vraiment non plus, elle se perçoit trop.

Avis réservé donc. J’ai passé un moment de lecture sympathique, avec des héros attachants. Mais j’aurai besoin que le scénario s’étoffe un peu, qu’il nous détaille plus le contexte, dont on ne sait presque rien pour l’instant, pour que j’adhère pleinement à cette série.

Gung Ho tome 1_ plancheLogo top bd15/20

Une réflexion sur “Gung Ho tome 1 – brebis galeuse (Vendredi Chronique)

  1. Je viens de lire ça chez ma nièce et même si le « dessin » m’a rebouté au début j’ai été très agréablement surpris par cette BD!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s