Aspic, Détectives de l’étrange tome 1- La naine aux ectoplasmes (Mardi Chronique)

Aspic tome 1

Série : Aspic- Détectives de l’étrange

Tome : 1

Titre : La naine aux ectoplasmes

Scénariste : Thierry Gloris

Dessinateur : Jacques Lamontagne

Editeur : Soleil

Collection : Quadrants

Date de publication : Mars 2010

Parfois, lorsque j’emprunte un album en bibliothèque, un que je ne connais pas, je me fie à de vagues souvenirs issus de la blogosphère. Untel avait parlé de tel album, à un moment donné. Tel contributeur avait du mettre une bonne note. Un moyen comme un autre de se laisser guider vers des séries à découvrir. Et c’est en pensant à PG Luneau que j’ai décidé de tenter cette série. Aspic la série aux auteurs québécois, me semble-t-il. PG l’avait bien noté, dans mon souvenir. Alors pourquoi pas ?

Paris, au début du XXe siècle. Ou du moins, à une époque qui connue le percement du métropolitain et les débuts de la voiture équipée de moteur à explosion. Dupin est un célèbre détective privé, et il a été sollicité par un jeune inspecteur de police, pour l’aider à résoudre le meurtre ou la disparition d’une naine anglaise résidant dans la ville depuis quelques années. Une femme persuadée qu’un esprit lui avait révélé sa mort prochaine… La célébrité de Dupin l’a amené à accueillir sous le toit de son agence une jeune femme, désireuse de faire un stage à ses côtés. Un comportement fort peu habituel, mais Dupin doit bien se résoudre à voir cette habile intelligence sous les jupons féminin. Dupin occupé par la disparition de l’anglaise, c’est elle qui reçoit en consultation un homme à la recherche d’une vieille montre à gousset.

Très belle ambiance Belle Epoque, sur cet album réalisé par deux auteurs fort éloignés de la capitale française. J’aime beaucoup ce ton, que l’on retrouve chez Arsène Lupin, de Maurice Leblanc, ou chez Sherlock Holmes de Conan Doyle. Thierry Gloris rajoute sa petite touche personnelle, et vous verrez rapidement que le titre est à prendre au pied de la lettre. Son petit plus, c’est une touche de fantastique parfaitement assumée dès les premières pages. Nous verrons au fil des albums la place qu’il donne à ce genre, mais sur cet album, il s’en sert pour donner le petit plus d’originalité fort bienvenu à son récit. Il se base aussi sur des personnages très forts, auxquels on s’attache immédiatement. Dupin, l’inspecteur, Flora Vernet, Hugo Beyle… Tous dans des styles différents sont suffisamment haut en couleurs pour qu’ils nous marquent dès leur première apparition. Leur association est une belle réussite.  Le scénario est écrit avec habileté. Gloris nous livre d’ors et déjà quelques réponses, tout en posant suffisamment de questions pour nourrir la suite de sa série. C’est un scénario fort bien construit.

Mais la plus belle réussite de cet album, c’est surtout le dessin de Jacques Lamontagne. Du trait à la couleur, l’œuvre de cet auteur est assez impressionnante. Son trait fin s’exprime dans tous les plans de la case, et il donne une telle expressivité aux personnages qu’il en devient réellement metteur en scène de l’histoire en complément du scénariste. J’aime le travail qu’il fait sur la lumière, dans sa mise en couleur. Il insiste sur les sources pour créer des ambiances, des jeux de clairs obscurs. C’est intelligent et bien maîtrisé.

Bon, voilà donc une excellente découverte. Une histoire de détective suffisamment classique pour nous rappeler les grands codes du genre, et suffisamment personnelle pour que l’on n’ait aucun sentiment de redite. Un dessin d’une grande qualité, des couleurs superbement travaillées… Personnellement, Aspic regroupe tous les éléments d’une belle série au fort potentiel, capable de toucher des publics adolescents en parlant à des adultes. J’ai hâte de lire la suite.

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Ben Dis!

La Lucarne à Luneau

Aspic tome 1_ planchetopbd_201317/20

7 réflexions sur “Aspic, Détectives de l’étrange tome 1- La naine aux ectoplasmes (Mardi Chronique)

  1. Je l’ai déjà notée. Je l’ai vu aussi dernièrement chez Titine. Ma bibli ne l’a pas et c’est fort dommage !

  2. Tome 2 à lire pour connaître le fin mot de l’histoire puisque les enquêtes occultes se déclinent en diptyques.
    C’est drôle et frais, c’est ce que j’ai apprécié sur cette première aventure (je suis un peu moins enjoué sur le début de la seconde avec le T3 paru en 2013), en plus bien sûr du talent de Jacques Lamontagne qui n’est plus à prouver et qui excelle dans l’ectoplasme 🙂

  3. Heureux que ça t’ait plu!! Et merci pour le lien vers ma Lucarne!! Je suis d’accord avec Lunch : la suite est à lire le plus vite possible, pour connaître le fin mot de l’histoire!! ;^)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s