Shadowman tome 1- Rites de naissance (Jeudi Comics)

Shadowman tome 1

Série: Shadowman

Tome: 1

Titre: Rites de naissance

Scénariste: Justin Jordan

Dessinateur: Patrick Zircher

Editeur VO: Valiant Entertainment

Editeur VF: Panini Comics

Collection VF: 100% Fusion Comics

Date de publication VF: Janvier 2014

 

 

Ma première rencontre avec l’univers Valiant made in 2012 ne fût pas très concluante. Je n’avais pas été particulièrement emballé par les premiers épisodes de X-O Manowar proposés à l’automne par Panini. Mais a vu du succès d’estime de ces titres dans la communautés des français lecteurs de comics en version originale, j’ai décidé de persévérer. Et donc, de m’intéresser en ce mois de janvier à leur nouvelle proposition, j’ai nommé Shadowman, autre personnage pré-existant et remodelé par Valiant.

Jack Boniface est sur la trace de son passé. Abandonné par sa mère enfant, sans jamais avoir rencontré son père, Jack a passé ses jeunes années en famille d’accueil. Adulte, le voilà revenu à la Nouvelle-Orléans, la ville qui a accueilli un temps ses parents. D’eux, il ne leur reste qu’un médaillon. Jack a payé un homme pour découvrir qui ils étaient. Soupçonnés de meurtre et de vol. Pas la famille idéale. De rage, Jack jette son dernier lien à eux, le pendentif. Qui en fait le rendait invisible à diverses attentions peu positives. Car son père était le Shadowman. Un homme de combats, avec des ennemis puissants et rancuniers.

Voilà, là, je suis convaincu. Pour moi, cette série là est beaucoup mieux construite que X-O Manowar. Alors que le scénariste, Justin Jordan, développe une notion de filiation dans le rôle de Shadowman, ce qui l’oblige à divers flashbacks, la narration est fluide, sans temps morts, et on a le sentiment, d’épisode en épisode, d’avoir une histoire bien plus aboutie. Shadowman est donc la série « magique » de Valiant, une occasion de diversifier les thèmes et les univers explorés. Sans être révolutionnaire, le script de Justin Jordan est agréable à suivre. On se prend d’empathie assez facilement pour le personnage principal, tout en ayant envie d’en savoir plus sur son paternel et sur la lignée des shadowmen. Objectif réussi, me semble-t-il. Le scénariste est assez habile pour ne jamais se fermer de portes. Jack parvient à triompher de la menace, mais de telle façon que ce premier cycle verra sans nul doute bon nombre de personnages revenir par la suite. Sans que l’on y voit une grosse ficelle scénaristique. C’est logique, c’est cohérent, et vu le potentiel des différents personnages présentés, c’est même assez souhaitable qu’ils reviennent pour pouvoir être encore plus développés. Il y a peu d’explications, mais ce n’est jamais perçu à la lecture comme un frein, bien au contraire. C’est un scénario bien équilibré.

Pour ce qui est du dessin, là encore Valiant a recruté un professionnel doté d’une solide carrière, mais là où Cary Nord me paraissait en deçà de ses possibilités, Patrick Zircher semble clairement s’être fait plaisir dans cette nouvelle aventure. Son dessin s’est fait moins guindé mais tout aussi travaillé. J’aimais son travail dans les années 2000, douze ans plus tard, comme un bon vin, il a bien vieilli et propose un dessin fort qui soutien parfaitement le scénario.

Un brin de gore, de la magie, de l’héroïsme et des rapports familiaux complexes, il me semble que Justin Jordan réussit à recréer une version moderne des comics de Stan Lee des années 60. Une histoire dans son époque, mais qui a su capter les grands principes qui ont fait le succès des création du Man. Même si le créneau plutôt adulte ciblé par Valiant lui fermera nécessairement certaines portes, il n’en reste pas moins que le public type des comic-books devrait parfaitement s’y retrouver, lui.

Shadowman tome 1_ planchetopbd_201316.75/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s