Impostures (Samedi one-shot)

Impostures

Titre : Impostures

Auteur : Romain Dutreix

Editeur : Fluide Glacial

Date de publication : Mars 2013

 

Pas facile, à mon sens, de chroniquer des albums d’humours, lorsque les gags sont proposés en planches ou en strip. C’est pour cela que vous ne voyez pas tellement de femmes en blanc, de Mafalda, même, dans ces colonnes. En l’absence d’un réel fil rouge, il n’est jamais évident de les chroniquer. Heureusement, de temps en temps, je tombe sur un album one-shot, doté d’un fil conducteur fort, dont je peux faire quelque chose d’assez intéressant pour vous en faire la proposition. Dans ces cas-là, je n’hésite jamais, un peu de diversité de genres ne nuit jamais.

En une petite dizaine d’histoires courtes, Romain Dutreix parodie de manière particulièrement trash les grands héros de la bande dessinée franco-belge. Blake et Mortimer, Spirou et Fantasio, Lucky Luke, Boule et Bill, Titeuf et d’autres encore, passent à la moulinette de l’auteur, irrespectueux, violent, acide, mais forcément, drôle.

Le concept est donc simple, et avait pu être étrenné chez Fluide voilà quelques années avec Manu Larcenet, passer les grands classique à la moulinette de l’humour Fluide Glacial version XXIe siècle. Moi, je trouve ça très drôle, tant c’est décalé, mais tant ça dit de choses sur les personnages en question. Spirou et Fantasio qui visitent les pages de Blake et Mortimer qui cherchent à vendre leur place, tout en moquant l’étroitesse des cases remplies de cadres et de phylactère, j’aime beaucoup. Une histoire d’amour Schtroumpf version Bergman/ cinéma intello, j’approuve. Et un Titeuf décliné pays par pays, victime de mines anti-personnelles au Viêt-Nam, mule à coke en Colombie et autre joyeusetés, j’adore. Ce n’est pas systématiquement trash, mais c’est toujours irrévérencieux. En dehors de la dernière histoire qui voit nos chers gaulois remplacés par des indiens d’Amazonie en lutte contre les blancs, que je trouve un peu longue, j’ai tout aimé. 90% de l’album. Ce qui, sur un livre d’humour, est plutôt très positif.

Graphiquement, nul ennui sur ce livre, son auteur modifie légèrement son style à chaque histoire. On voit tout de même une identité se créer au fil des histoires, mais Romain Dutreix ne craint pas de varier les plaisirs, de réfléchir à son dessin pour en proposer des variations. Assez plaisant.

Bonne découverte donc, qui propose un modèle assez classique chez Fluide Glacial, la parodie de héros, mais qui est faite avec talent et humour. Pour ma part, j’en lirai bien un peu plus, pour tout vous dire…

Impostures_ planchetopbd_201317/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s