Lastman tome 1 (Mardi Chronique)

Lastman tome 1

Série : Last Man

Tome : 1

Auteurs : Balak, Sanlaville, Bastien Vivès

Editeur : Casterman

Collection : KSTR

Date de publication : Mars 2013

 

Bastien Vivès est un auteur qui m’horripile, profondément. Comme m’horripilent tous les auteurs de bd à la mode dans les journaux parisiens. Ils s’intéressent à une poignée d’auteurs qu’ils disent « in » et méprisent tous les autres ou presque. Globalement, je n’aime pas l’œuvre de Bastien Vivès. Mais bon, j’entends tellement parler de Last Man, qu’en tombant dessus par hasard une nuit où je bossais, je me suis mis à le lire, comme ça, pour voir. Pour donner sa chance au livre, au cas où.

Le jeune Adrian Velba est ravi. Pour la première fois, il va participer, du haut de ses douze ans, au grand tournoi de combat qui voient les différentes écoles s’affronter, dont la sienne, celle dirigée par Jansen, l’école du Chêne. La coupe du Roi est à gagner, un magnifique trophée rempli de pièces d’or. Mais le jour du tournoi, le partenaire d’Adrian déclare forfait. Malade. Adrian est dépité. Sa mère tente de lui faire croire à une possible solution, le pousse à rester dans la zone d’inscription. Et en effet, au dernier moment, un étranger débarque pour participer. Lui aussi est seul. Il propose à Adrian de s’inscrire ensemble pour concourir et surtout… pour gagner.

Rah, les vils, ils m’ont eu ! En fait, j’ai bien pris mon pied à lire ce bouquin qui tient largement du manga. Format épais, dessin rapide, découpage dynamique, sur la forme, l’inspiration est évidente. Tournoi d’arts martiaux, jeune garçon qui découvre ses talents, pouvoirs magiques tirés des éléments, dans le fond, aussi, on est dans le manga. Dragon Ball nous vient de suite en tête,  Avatar the last airbender ne tarde pas à suivre, et j’imagine sans mal du Naruto. Avec une petite touche de City Hunter pour le personnage de Richard Aldana. Et c’est insupportable de voir autant les références, limite abusées, et pourtant d’avoir pris un tel pied. Clairement, ces trois là ont saisi l’essence du manga, et ils nous en resservent une version toute française. Le french shonen le plus aboutit, pourrait-on dire. Mais je marche. Aldana a un charisme dingue, la mère d’Adrian tout autant. J’adore l’opposition avec le petit con de l’école d’Adrian, la romance à venir avec la future adversaire Elorna. Les « méchants » ont la tête des abrutis que je voyais dans mes dessins animés de gamin… Merde, c’est du racolage actif, là, y’a délit ! Y’a tout ce qu’il faut pour faire tomber les trentenaires dans mon genre, nourris au Club Dorothée. C’est mal, un tel ciblage du public, bouh !

Sur le plan graphique, on retrouve principalement Bastien Vivès pour les personnages (pour les fonds, je ne sais pas). Il réemploie volontiers le style qu’il avait développé sur Polina, dans une version sans doute plus rapide, moins travaillée, mais plus expressive. Un style très manga, pour le coup. Il favorise les postures, traite rapidement les décors. Propose aussi quelques visages un brin superdeformed… Limite les grands yeux sont là aussi. Non, vraiment Vivès recycle bien les codes du manga. Il n’y a rien à redire à ce niveau là.

Bon sang, il y a le tome 2 sur mon lieu de travail… Impossible de résister, faut que je le lise, et sans doute que je le chronique dans la foulée. Non mais c’est trop bon, c’est mal. Au secours, c’est honteux, on abuse de ma faiblesse ! Mais qu’est-ce que c’est bon de régresser comme ça de temps en temps…  Alors que pourtant, ils donnent à réfléchir sur l’intégration du manga à la bd franco-belge, ces trois là, ce n’est pas rien…

Lastman tome 1_ planchetopbd_201316.5/20

3 réflexions sur “Lastman tome 1 (Mardi Chronique)

  1. Pingback: Le Top bd des blogueurs de Décembre 2013 | Les Chroniques de l'invisible

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s