Liberty Meadows tome 1- Eden partie 1 (Jeudi Comics)

Liberty meadows tome 1

Série : Liberty Meadows

Tome : 1

Titre : Eden partie 1

Auteur : Frank Cho

Editeur VO : Creators Syndicate Inc.

Editeur VF : Canto Editions

Date de publication VF : Novembre 2011

Je vous propose assez peu de comic-strip, dans ces colonnes. Il faut dire que dans l’équipe, si nous avons un spécialiste du genre, Snoopy, il possède un blog consacré aux comic-strips qu’il lit, et donc ses lectures sont tournées en priorité vers sa plate-forme. Rien que de bien normal. Donc, de temps en temps, il faut que je m’y colle moi-même. Ça tombe bien, la bibliothèque de Rennes Métropole possède quelques recueils en français. Il n’y a plus qu’à piocher…

Liberty Meadows est un refuge animalier un peu spécial. Il accueille des espèces en danger, qui sont soignées par Brandy, la jolie thérapeute animalier, Frank, le vétérinaire, Julius le XXX et Tony l’agent technique. Tout ce petit monde travaille pour remettre d’aplomb des animaux bien abîmés. Dean le cochon est accro à la clope, Truman le canard ne se remet pas de sa dernière marée noire, et Leslie la grenouille et Ralph l’ours-nain frisent l’hystérie à tout bout de champs. Tout ce petit monde interagit et provoque de nombreuses catastrophes. Il faut dire que ces animaux ne sont pas vraiment désireux de se laisser soigner. Autant dire que c’est régulièrement la pagaille au centre, surtout quand Khan le poisson-chat géant débarque.

J’aime beaucoup Liberty Meadows. D’abord, pour le trait de Frank Cho, très rond, très doux et en même temps plein de dynamisme. Sa Brandy est à tomber par terre, même s’il ne cherche pas à en faire une gravure de mode. Son dessin, très expressif, lui permet de transmettre beaucoup d’énergie à travers sa petite bande de déglingués. Ça me plaît. Bien sûr, je préfère quand il dessine des comic-books, avec de pleines pages, plus de place pour s’exprimer, mais dans le genre comic-strip, il tient toute sa place.

D’autant qu’il joue avec le cadre extrêmement formalisé du genre, de bout en bout de ce premier recueil (soit 1/9e de la série complète, en gros). Il s’amuse régulièrement à mettre en avant les cases trop étroites, les bandes pas assez longues, propulsant ses créations directement dans le quatrième mur, celui du lecteur. Ses personnages sont trop fous pour tenir exactement dans le cadre des bandes de quatre cases. Ce qui est assez impressionnant, c’est que ce recueil se lit très aisément. Alors que les bandes sont publiées indépendamment dans différents journaux, en hebdomadaire, la compilation ne souffre d’aucune redondance, d’aucun poids. La lecture est fluide, régulière. Tout s’enchaîne facilement, et la lecture se fait d’autant plus aisément. On appréciera les nombreuses références à la pop-culture, que l’éditeur français semble parfois traduire (le slogan «si ju vas bien, c’est juvamine », c’est forcément une adaptation), et parfois conserver en l’état (des annotations précisant alors les références). Je ne sais pas comment les choix se sont fait, mais les adaptations restent très pertinentes et ne se voient presque pas. Un beau travail de fait donc.

Mais sinon, de quoi ça parle ? De tant de choses… On a la relation Frank/ Brandy, le binoclard et la bombe, qui semble d’ailleurs ne pas reposer sur les bases habituelles, Brandy n’étant pas insensible à son collègue mal dans sa peau. On a de nombreuses courses-poursuites à la Tex Avery entre les animaux. Des bêtises… Des tranches de vie…

Liberty Meadows, c’est une série qu’il faut découvrir. Pas la peine que je me casse la tête à décortiquer les thèmes, il  en a trop, et les présenter banalement ne leur fait pas honneur. Sachez juste que c’est drôle, plein de références et de dynamismes. Si vous ne devez lire qu’un seul comic-strip, que ce soit celui-ci.

Liberty meadows tome 1_ extraittopbd_201317.5/20

2 réflexions sur “Liberty Meadows tome 1- Eden partie 1 (Jeudi Comics)

  1. Effectivement, les débuts du strip sont très bons.
    Mais de là à dire que s’il ne fallait en lire qu’un ce serait celui-là… Dans le genre, Calvin et Hobbes ainsi que The Peanuts sont infiniment meilleurs (et sur la durée… eux !) ^^

  2. Calvin et Hobbes, oui, Peanuts, je trouve ça super daté et pas franchement réjouissant. J’ai lu un recueil vf, j’ai du me forcer pour finir, quand même.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s