Betty Blues (La BD du Mercredi)

Betty Blues

Titre : Betty Blues

Auteur : Renaud Dillies

Coloriste : Anne-Claire Jouvray

Editeur : Paquet

Date de publication : 2003

Et de deux ! Deuxième fois que je me retrouve cueilli par Renaud Dillies, alors que je lis ses albums pour préparer son interview (Interview que vous lirez deux minutes à peine après la publication de cette chronique). Un jardin d’hiver m’a laissé un très fort ressenti, Betty Blues n’en est pas loin. Je n’avais jamais pris la peine de m’accrocher à cet album, de passer outre un dessin un peu sombre. C’était une erreur.

Rice le canard joue dans les bars de Jazz. La trompette au bec, il raconte sa vie sur les grands airs de musique. Rice est amoureux de Betty, une belle pépée qui s’ennuie un peu et qui va tomber dans les bras d’un homme qui à coup de billets va la surprendre et la sortir de cette routine dont elle se lasse un peu. Découvrant que sa belle est partie avec un autre, Rice va délaisser le jazz pour le blues. Le blues de betty….

Surtout, ne vous arrêtez pas de lire cet album avant la dernière case. Renaud Dillies possède un sens de la chute assez incroyable (c’est le cas de le dire, sur cet album), qui donne tout son sens à l’histoire qu’il raconte, qui donne de la perspective. Je comprends que cet album ait été primé à Angoulême à sa sortie, car mine de rien, Dillies livre un récit en mode mineur (le mineur musical) dont le mood, l’atmosphère, vient nous prendre et nous toucher au plus profond. C’est la quête du sens, du sens de notre vie, qu’il met en scène via ce canard. Il nous parle d’amour, de trahison, d’une certaine façon de vivre. C’est peut-être un peu naïf, je dirai que c’est terriblement romantique, et que ça fait du bien de voir un homme écrire de telles choses. Je me sens moins seul. Rice est un personnage magnifique, flamboyant, un de ceux qui vivent leur vie à fond, et ne pourraient procéder autrement. J’ai aimé aussi la petite critique du bling-bling, là aussi, ce sont des choses qui me parlent.

Par contre, je dois bien dire que sur cet album, j’ai nettement moins accroché au dessin de Renaud Dillies. Trop sombre pour moi, trop de lignes omniprésentes. Trop de quadrillages, de hachures, pour les ombres, comme pour les éléments de décor. Je me sens un peu oppressé. Sans doute n’est-ce pas nuisible à l’atmosphère voulue par l’auteur, mais je dois bien reconnaître que j’apprécie la lisibilité qu’il a gagnée avec les années. Avec un dessin moins écrasant, plus ouvert, plus dans la respiration.

Mais bon, indéniablement, je me suis fait avoir. J’ai déjà envie de retourner lire le bouquin, refaire le chemin avec Rice, reprendre le temps de réfléchir à ce qu’il a fait, aux décisions qu’il a prise. C’est rare, de finir un album avec un tel sentiment…

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Blog Brother

Les lectures de Marion

Mango

Moka (ancien blog)

Twenty-three Peonies

Yvan

Betty Blues_ plancheLogo BD Mango orangetopbd_201317/20

12 réflexions sur “Betty Blues (La BD du Mercredi)

  1. Je crois qu’avec un tel auteur, toute la bibliographie ou presque est à lire. N’hésite pas à passer lire l’interview qu’il m’a donné, d’ailleurs.

  2. Hmmm, ouais, toutes ces hachures me bloquent. Je n’en suis vraiment pas fan. Mais c’est clair que les chutes de Dillies, pour ce que j’ai pu en voir pour le moment, sont excellentes.
    Je pense que je vais le lire mais bien plus tard … pour que s’atténue un peu le souvenir de mes précédentes lectures et éviter d’avoir un sentiment de « déjà-vu » trop intense.

    Sans le savoir, j’étais synchro avec toi avec un Dillies aussi cette semaine

  3. Pingback: Betty blues | Les lectures de Caro

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s