Blue Spring ride tome 1 (Dimanche Manga)(La Chronique de Snoopy)

Blue Spring ride tome 1

Blue Spring Ride tome 1

Série : Blue Spring Ride

Nombre de tomes : 2 (Série en cours au Japon (7 tomes))

Scénariste : Sakisaka Io

Dessinateur : Sakisaka Io

Editeur VF : Kana

Editeur VO : Shûeisha

Date de publication : 05 Juillet 2013

Suite à un chagrin d’amour au collège, Futaba est passée de douce et féminine à garçon manqué. Elle reste une très jolie jeune lycéenne mais avec des manières de garçon. Il y a une autre raison à ce changement de comportement : elle a la hantise d’être laissée de côté par les autres élèves. Elle décide donc de se comporter de la sorte pour rester proche de ses amies. Mais cette situation ne va pas reste telle qu’elle. Un jour, elle croise un lycéen qui ressemble comme deux gouttes d’eau à son amour du collège. Contrairement à Futuba, il n’a que faire de ce que pense les autres. Petit à petit ce comportement va influer sur notre héroïne. Va-t-elle revoir la manière dont elle se comporte ?

Io Sakisaka n’est pas une inconnue en France. Elle est l’auteure du très bon manga Strobe Edge (que je vous recommande si vous ne l’avez pas lu). Ce nouveau titre était donc attendu. Et au regard de ce premier tome, ça valait le coup d’attendre.

Blue Spring Ride est un shojo manga ayant pour cadre… je vous le donne en mille… les années lycée d’une jeune adolescente. Eh oui, encore un manga sur ce sujet. Mais comme souvent, on part d’un cadre commun et on tombe sur une œuvre assez originale. Ici, Futaba, l’héroïne, est une jeune fille qui dit ne pas aimer les garçons. Elle n’a eu qu’un seul amour jusqu’à présent : Tanaka. Suite à son déménagement imprévu, Futaba change radicalement de comportement : d’une part parce que Tanaka est parti. Mais surtout parce qu’elle commençait à être écarter du groupe social dans lequel elle était (car les filles étaient jalouses de sa douceur, de sa gentillesse et de sa féminité). Elle décide d’avoir des manières de garçon manqué pour rester près des filles de son groupe et pour continuer à éloigner les garçons.

En dehors de la romance naissante dans ce premier volume (car il en faut bien une. Nous sommes dans un shojo manga après tout) qui est plutôt bien écrite, le véritable thème de ce manga est les relations entre êtres humains dans la société. En effet, le point central de l’histoire tourne autour des relations artificielles, des faux-semblants mais aussi des véritables amitiés. J’ai beaucoup aimé ces réflexions de la part du héros sur le comportement ridicule de Futaba pour ne pas être seule. Une fois de plus, nous retrouvons la question de l’uniformité des gens dans la société japonaise où personne ne doit déborder du cadre. Ainsi, une jeune lycéenne qui « minaude » auprès des garçons (sans être une allumeuse comme dirait les jeunes (enfin s’ils disent encore ça de nos jours)) est immédiatement rejetée par le groupe de filles de la classe. Je dois dire que cette question de l’uniformisation de la société au Japon me fascine. A chaque nouveau témoignage ces œuvres culturelles (que ce soit en manga, en série TV ou au cinéma) apportent un son de cloche assez proche du précédent. Vous me direz qu’on retrouve ce genre de comportement un peu partout dans le monde (un groupe qui s’en prend à une personne en particulier), mais j’ai l’impression que la société Japonaise est caractéristique de cela.

Ce premier tome nous pose donc les bases d’une histoire bonne à suivre. La fin du volume donne envie de lire la suite. Il sera intéressant de voir comment ces relations (artificielles ou pas) vont évoluer. Le côté romance est assez discret (relativement à ce qu’on peut voir habituellement dans ce genre de manga) et plutôt bien géré. Il me paraît évident que Futaba et Tanaka finiront par se déclarer mutuellement leur amour. Peut être que je me trompe. Peut être pas. La suite nous le dira.

Visuellement, j’adore le trait de Io Sakisaka. C’est magnifique. Le chara design des personnages fonctionnent parfaitement. On retrouve une grande utilisation des trames pour souligner les passages plein d’émotions. C’est vraiment très joli à regarder. Les lecteurs de Strobe Edge ne seront pas dépaysés puisque certains personnages de Blue Spring Ride ont des traits commun ceux de Strobe Edge (Tanaka par exemple ressemble beaucoup à Ren).

Blue Spring Ride tome 1 est donc un très bon tome. Cette histoire démarre très bien. Au regard de ce tome (et connaissant le travail de la mangaka), la suite devrait être au moins aussi intéressante. Je ne peux que vous conseiller de donner une chance à ce manga, si comme moi vous avez un cœur de midinette. Mais je rassure les gros durs, ce genre d’histoire peut également vous plaire.

 

Vidéo de présentation : http://www.manga-news.com/index.php/video/manga/Blue-spring-ride

 

Blue Spring ride tome 1_ planche

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Blue Spring ride tome 1 (Dimanche Manga)(La Chronique de Snoopy)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s