Quai des Bulles 2013: Le bilan du Samedi

Bon, on est Samedi, une grosse journée s’annonce. J’ai presque un rendez-vous toutes les heures, je ne vais pas m’ennuyer. J’ai la chance d’être accompagné par un copain qui n’a pas besoin d’arriver trop tôt et c’est tant mieux vu qu’on a discuté jusque tard dans la nuit. Pas beaucoup de sommeil, mais au moins l’esprit frais sans alcool. Comme je n’ai pas de file d’attente à faire, je peux arriver juste à l’heure ou presque sans en souffrir. Je peux même aller réserver une place dans une file à mon partenaire du jour, histoire qu’il puisse rencontrer son auteur fétiche.

Je commence par une entrevue avec une des deux attachés de presse de Futuropolis. J’avais envie de mettre des visages derrières des contacts mails, et je m’y suis largement employé. C’était un moment d’échange très intéressant, où j’ai appris que de plus en plus d’auteurs attendaient les premiers retours blogs, à la sortie de leurs albums. Notre média prend de l’importance, il faut continuer à la développer avec sérieux. En tous cas, c’est une belle relation que je noue avec Futuropolis, et j’en suis ravi.

Après ça, passage sur le stand futuro, pour la dédicace de Maël. Je flippe un peu, il est en retard, mais il arrive tout de même avant mon interview suivante, ce qui me permet de lui dire tout le bien que j’ai pensé de son dernier album. Et de parler de Grenoble, puisqu’il est de là-bas.

Onze heure trente, c’est l’heure de mon interview avec Gwen de Bonneval, découvert avec Les derniers jours d’un immortel. L’auteur a un parcours très riche, avec de multiples fonctions dans le milieu de la bd, je pense que tout cela sera très intéressant à lire. Je découvre un homme très agréable, passionnant. Logique, somme toute.

Après ça, passage à St Malo intra-muros pour faire découvrir à mon pote la gastronomie Brétilienne (oui, on dit comme ça maintenant), à savoir la galette-saucisse et le kouign amann. Léger, comme repas….

A peine le tempe de se poser pour parler un peu jdr (on partage ça aussi quand même), que je dois repartir en salle de presse. Mais cette fois-ci, ce n’est pas pour poser des questions, mais pour y répondre. Hervé me fait l’honneur de m’interviewer sur le blog et le top bd des blogueurs, et je réponds avec plaisir. Bon courage à lui pour débriefer tout ça.

Ce qui est raccord avec le rendez-vous suivant, puisque nous sommes rapidement rejoints par Jacques d’un amour de bd, et par Moka d’Au milieu des livres. Quatre membres du top bd des blogueurs pour une chouette discussion sur nos habitudes en la manière, nos ressentis en terme de « blogging ». Nous nous séparons petit à petit, accaparés par nos interviews. Moka en profite pour s’incruster dans mon interview de Renaud Dillies prévue en milieu d’aprem. Quand on peut rendre service… ^^

Mais d’abord, l’interview de Bast, l’auteur que m’a fait découvrir Jordane de la Boîte à Bulle. Un bouquin sur un atelier bd en prison pour mineur, un interviewer éducateur, comment vous dire… Je pense que j’ai capté peu à peu l’auteur qui était un peu prudent au départ. A lire la semaine prochaine, album ET interview.

Et donc, l’interview de Renaud Dillies… Faite avant tout pour les nombreuses blogueuses passionnées par cet auteur (et Moka en premier lieu, qui vint écouter la dite interview en direct, et qui a eu la gentillesse de s’occuper des photos), je me suis bien pris au jeu d’un auteur émouvant, passionnant et passionné. Un homme à la hauteur de son oeuvre, oserais-je. Vous verrez bien par vous même. Mais bref, on se tutoie maintenant, avec Renaud. ^^

On approche de la fin du salon. J’en profite pour revenir au stand futuro, mais cette fois ci pour rencontrer les auteurs qui ne sont pas soumis à tickets, et dont j’ai apprécié et commenté le travail. Cyril Pommes, Aurélien Ducoudray, François Ravard. L’occasion pour ce dernier de lui expliquer comment j’avais réussi à rater sa séance de dédicace estivale à Dinard. Des auteurs, surtout, qui avaient lu mon travail, et l’avait apprécié. Au passage, une petite discussion sur ActuaBd avec un autre auteur, Alexandre Franc. Poster avec sa véritable identité, ça vous fait reconnaître, ce n’est pas toujours un mal…

Belle journée, donc. J’aurai pu aller à la cérémonie du soir, mais je préfère aller me poser à la maison tranquillement, avec mon partenaire de festival. On prend le temps de papoter, on se repose, ce n’est pas mal non plus…

Une réflexion sur “Quai des Bulles 2013: Le bilan du Samedi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s