Niourk tome 1- L’enfant noir (Semaine Quai des Bulles)

Logo semaine quai des bullesAffiche quai des bulles 2006

Niourk tome 1

Série : Niourk

Tome : 1

Titre : L’enfant noir

Auteur : Olivier Vatine

Editeur : Ankama

Collection : Les univers de Stefan Wul

Date de publication : Octobre 2012

D’après l’œuvre de Stefan Wul

Lorsque j’ai commencé à sélectionner les auteurs que je souhaiterai mettre en avant, pour cette semaine à thème basée sur le palmarès de Quai des Bulles, j’ai immédiatement pensé à Niourk, pour Olivier Vatine. Quel aurait été l’intérêt de vous proposer un vieux Aquablue, série que je ne suis même plus ? J’ai croisé les doigts qu’une de mes bibliothèques le possède, et j’ai été chanceux. Nous seulement l’album était en stock, disponible, mais en plus… il est bien.

Notre XXe siècle a conduit le monde à sa dévastation. Les changements climatiques ont asséché la planète, réduisant ses océans à une portion congrue. Désormais, les peuples de la Terre ne sont que des tribus barbares, pour qui les vestiges de l’ancien temps sont les domaines des dieux. Dans l’une d’entre elle, le vieux sage a annoncé son intention d’aller parler aux dieux. Et à son retour, pour les honorer, ils tueraient l’enfant noir vivant aux abords de la tribu. L’enfant se cache, craint le retour du vieux, mais celui-ci ne redescend jamais. Alors l’enfant ose et à son tour, il escalade la montagne pour rejoindre les divinités.

Je ne connais pas Stefan Wul, je ne lis pas de romans de SF en dehors de quelques rares ouvrages, souvent franchisés. Mais l’histoire proposée est vraiment entrainante, je comprends que Vatine ait souhaité la mettre en image. Ce monde post-apocalyptique est vraiment bien mené. On a hâte de continuer à découvrir les débris de notre monde avec l’enfant noir comme guide. Un enfant qui découvre la technologie avec son regard de « barbare », qui attribue des pouvoirs divins à des technologies tout à fait humaines. J’aime ce questionnement sur notre devenir. Certes, ce n’est pas un avenir glorieux, mais j’ai très envie d’en savoir plus, de voir à quoi est destiné cet enfant. Et si l’on rajoute les monstres tentaculaires issus des manipulations génétiques humaines, on sent à un gros potentiel à cet univers, qui a largement de quoi proposer une bonne série de sf en bd.

Vatine a bien sélectionné l’ouvrage à adapter, c’est certain, mais Vatine, c’est surtout une grosse claque graphique que j’ai du mal à expliquer. Il y a une force incroyable dans son dessin, qui n’est pas extrêmement élaboré, mais qui transperce les pages. C’est simple, mais c’est fort. D’une certaine façon, comme si l’auteur était parvenu à une forme de maturité dans son style, une sorte de force tranquille qui s’accapare immédiatement notre attention. J’ai été assez bluffé, disons-le tel que.

Excellente découverte, donc, dont le tome 2 sortira en ce dernier trimestre 2013. J’ai déjà hâte. Pour le petit bonus, vous apprécierez sans doute comme moi cette couverture à l’effet « abîmée », comme s’il s’agissait d’un vieux bouquin lu et relu. Un bel hommage à l’auteur Stefan Wul.

Niourk tome 1_ planchetopbd_201317.75/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s