Le jardin d’hiver (La BD du Mercredi)

Le jardin d'hiver

Titre : Le jardin d’hiver

Scénariste : Renaud Dillies

Dessinatrice : Grazia La Padula

Editeur : Paquet

Date de publication : Août 2009

Parfois, le lecteur aguerri que je suis se fait surprendre. Pour préparer l’interview de Renaud Dillies, j’ai fais en sorte de lire tout ce qu’il a produit. J’ai donc rattrapé mon retard, ce qui laissait pas mal de lecture puisque finalement, en dehors d’Abélard, je n’avais rien lu de lui. J’ai donc trouvé les albums, je les ai lu. Et puis est arrivé celui-ci. Je n’en attendais rien, il est venu me toucher au plus profond. Il est venu me cueillir par surprise, et j’ai adoré ça.

Sam vit dans un vieil immeuble un peu délabré. Ce qui lui va bien, de toute façon, il bosse beaucoup, il est barman. Et le peu de temps qu’il lui reste, il le consacre à Lili, sa petite amie. Son intérieur, ce n’est pas ce qui le préoccupe le plus. Mais le jour où le plafond se met à goutter au milieu de son salon, s’en est trop pour lui. Sam monte d’un étage et sonne chez son voisin. Un vieil homme, qui vit seul. Et qui croit que Sam est son fils qui lui est revenu. Malaise… Sam ne reste pas, cela le gêne trop. Il n’a pas envie d’être confronté à ça.

Vous vous dites que pour une fois Renaud Dillies a délaissé le conte, pour se plonger dans la réalité froide ? Méfiez-vous, vous pourriez être surpris. C’est une très belle histoire qu’a écrit là celui qu’on n’avait pas tellement vu écrire pour les autres jusque là. Dillies nous propose une histoire de famille, une histoire d’amour, une histoire d’homme. Une histoire un peu folle mais qui en dit tellement en fin de compte … Le Jardin d’hiver, c’est une bouffée de simplicité qui nous cueille le cœur. Attention, je n’ai pas dit simplisme, ce n’est pas du tout ça. Dillies scénariste croise différentes trames, pour créer des portraits touchants, profondément humains et terriblement parlant. Sam est presque bouleversant, à la dernière page. Je ne vous dis pas en quoi afin de ne pas briser le rythme que le scénariste instaure, ce serait bien trop dommage. On savoure ces respirations. Sam ne cesse de sortir la tête de l’eau, de replonger. C’est un personnage qui manque de se noyer à tout bout de champs, mais qui cherche pourtant à respirer, à prendre le meilleur de la vie telle qu’elle se présente à lui. Vous verrez à la lecture s’il parvient à s’en sortir, et en quoi il peut s’avérer bouleversant. Renaud Dillies nous propose un voyage que l’on ne voit pas venir. C’est arrivé à destination que l’on se rend compte du chemin parcouru.

Et donc, si Dillies n’est que scénariste, c’est qu’il a confié le dessin à un autre. Une autre, en l’occurrence. Autant le dire, le trait de Graziela La Padula m’a un peu rebuté au début. Entre Tomy Redolfi et Tony Sandoval, deux de ses collègues de chez Paquet, ses têtes sont imposantes, avec de larges nez rougis, de grand yeux. Des visages qui dérangent car habituellement associés à ce qu’il y a de moins bon chez l’homme. Mais je me suis laissé emporter, là aussi, sans m’en rendre compte. L’exagération des têtes a disparu, laissant place à l’expressivité des faces. Et un sourire, avec Graziela La Padula, ça n’a pas de prix. Et puis il y a les arrière-plans, toujours très détaillés, toujours très fins. Comment ne pas se laisser captiver ? Pour chipoter, je dirai qu’il y avait sans doute plus encore à jouer avec la mise en couleur, qu’il devait y avoir possibilité d’accentuer encore les ambiances. Je dis cela car j’ai été marqué par les teintes du jardin d’hiver, à sa première apparition. Bouffée d’oxygène dans un monde assez gris. Mais vraiment, c’est un détail, pour dire aussi combien j’ai été touché par cette composante là du dessin.

Bon, ais-je besoin de vous en dire plus pour vous convaincre ? Je ne pense pas. Cet album est fait pour tous ceux qui aiment faire vibrer leur corde sensible. Homme, femme, jeune, vieux, je pense qu’il y a tout le nécessaire dans cet album pour s’identifier et pour profiter de ce voyage inattendu.

LA BLOGOSPHERE EN PARLE

Blog Brother

Les Lectures de Cachou

Mobylivre

Samba BD

Stemilou-Books

Le jardin d'hiver_ planche

Logo BD Mango orangetopbd_201317.75/20

17 réflexions sur “Le jardin d’hiver (La BD du Mercredi)

  1. Tu connais mon amour pour Dillies… Cet album, je l’ai sur mes étagères depuis plusieurs mois, je repousse le moment de le lire, pour avoir encore un Dillies sous le coude… Mais là, je crois que je ne vais plus attendre…!

  2. Pingback: Le Jardin d’Hiver – Renaud Dillies & Grazia La Padula | Twenty Three Peonies

  3. Pingback: Jardin d’Hiver Dillies et La Padula | Au milieu des livres

  4. Pingback: Le jardin d’hiver de Renaud Dillies et Grazia La Padula | Le blog de Véronique D

  5. Pingback: Le Jardin d’Hiver – Renaud Dillies & Grazia La Padula – TWENTY THREE PEONIES

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s