Célestin Gobe-la-lune tome 1- L’amour a ses raisons… (Mardi Chronique)

celestin-gobe-la-lune-tome-1

Série : Célestin Gobe-la-lune

Tome : 1

Titre : L’amour a ses raisons…

Scénariste : Wilfrid Lupano

Dessinateur : Yannick Corboz

Editeur : Delcourt

Date de publication : Juin 2007

Pour vous proposer le plus de séries possibles sur ce blog, il me faut essayer des albums sans trop savoir ce qu’ils valent. J’emprunte en bibliothèque, sur une couverture, le nom d’un auteur, et je tente ma chance. Là, entre cette magnifique et prometteuse lune, et le scénariste Wilfrid Lupano à l’œuvre, je n’ai pas trop hésité.

Quand on est un enfant trouvé au pied d’une statue, on ne peut que s’interroger sur là d’où l’on vient. Célestin en est sûr. Même s’il est pauvre aujourd’hui, il vient en fait d’une noble famille. Ne l’a-t-on pas trouvé dans un linge de grande qualité ? Assurément une noble dame obligé de se séparer de son enfant. Impossible qu’il vienne d’une famille de pouilleux. Et puis Célestin déteste tant le travail… C’est un autre signe non ? Pour réussir à retrouver son monde, Célestin entend faire le meilleur des mariages. Pour ce faire, il lui faut séduire une jeune femme bien née  qui l’aimera tant qu’elle lui demandera de l’épouser. Bon, pour l’instant ça n’a pas trop marché. Mais sa marraine la lune pourrait bien le mettre sur le chemin d’une TRES grande dame…

Que voilà un premier tome riche en potentiel ! Wilfrid Lupano nous propose un scénario qui mêle le romantisme, la bd de cape et d’épée, la critique sociale voir même le complot politique. Tout cela en un seul tome, oui, il mérite donc le détour. Célestin nous permet de rencontrer une galerie de personnages hauts en couleur, la jolie tavernière, le roi fort comme un bœuf, le poète militant ou le chaperon menaçant. Je ne fais que vous les évoquer, pour que vous gardiez le plaisir de leur rencontre. Dans cette grande scène de théâtre, tous les acteurs sonnent juste et alimentent une intrigue riche en rebondissements. Il y a un souffle particulier dans cet album, un peu à la manière de De Cape et de Crocs. Sans doute cette utilisation régulière de la poésie, pour Célestin ou pour son ami Trissot. Ce souffle, c’est aussi de l’humour, de l’action et de l’amour… Il est amoureux, le Célestin, il est convaincu qu’il peut changer le monde, ce qui est le meilleur moyen d’y arriver. Mais Lupano nous rappelle à la fin que si nous pouvons être acteur de ce changement, nous n’en dépendons pas moins d’un contexte global qui peut empêcher ces brillantes réalisations. Non, vraiment, il propose là un scénario très complet.

J’aurai peut-être un petit bémol pour le dessin de Yannick Corboz, qui, sur ce titre, ne parvient pas à me convaincre totalement. Une trop grande utilisation des hachures, un trait parfois un peu grossier, que je ne lui connaissais pas sur ses œuvres postérieures. Ce côté grossier, associé à des couleurs parfois un peu trop flashy, m’empêche d’adhérer complètement à cet album.

Mais je crois qu’il faut que je passe outre cette petite hésitation, car il semble que le scénario ait vraiment le potentiel des grandes séries. Je veux faire confiance à Wilfrid Lupano, je veux voir jusqu’où il peut aller. Le dessin me gêne un peu ? Pas suffisamment pour m’empêcher de lire le tome 2.

celestin-gobe-la-lune-tome-1_ planchetopbd_201316/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s