Punk Rock Jesus (La BD du Mercredi)

Punk rock jesus

Titre: Punk Rock Jesus

Auteur: Sean Murphy

Editeur VO:  DC Comics

Label VO: Vertigo

Editeur VF: Urban Comics

Date de publication VF: Septembre 2013

 

Ce pavé que nous propose Urban Comics en ce mois de Septembre, voici plusieurs mois que la communauté des fans de comics l’attendait de pied ferme, en en disant le plus grand bien. L’éditeur français mise sur son auteur, Sean Murphy, en publiant pas moins de deux de ses albums ce mois-ci. Je ne pouvais donc passer à côté, il fallait que je constate de moi-même la qualité de ce récit. Ce concert de louanges était-il justifié?

 

2019. Ophis, une chaîne de télévision américaine, annonce son nouveau programme de télé-réalité. J2 ne proposera rien de moins que la résurrection du Christ. Son clonage, en fait, à partir de l’ADN prélevé sur le Suaire du Turin, fourni par l’Eglise catholique. Une jeune femme vierge a été choisie pour mettre au monde l’enfant. Et tous vivront sur l’île ultra-technologique de J2. Slate, le concepteur du show, a engagé un spécialiste ancien terroriste, afin de contrer les menaces d’attentats qui se font légion avant même l’arrivée de l’enfant. Voici donc la nouvelle vie de Jésus. Il revient, mais rien ne va vraiment se passer comme prévu.

 

Que voilà encore une belle claque à prendre dans la tête… Sean Murphy réalise un travail presque parfait, tant sur le plan scénaristique que graphique. Parlons d’abord du dessin, une fois n’est pas coutume, mais celui-ci m’a vraiment emballé. Ce dessin en noir et blanc, à la fois très travaillé et très porté par la suggestion, est vraiment le moteur de la lecture. Il crée un univers, un cocon dans lequel on se sent immédiatement bien. Certes, il est un peu agressif, ce dessin, mais cela correspond tellement bien à la charge portée par le scénario, qu’on ne peut le concevoir autrement. Sean Murphy est vraiment polyvalent. Il est capable de se passer de décor, pour mettre le focus sur les personnages et leurs réactions, et une page après, réaliser un sublime fond de case extrêmement détaillé qui nous en met plein les mirettes. On sent la réflexion qui a vraiment guidé l’artiste dans la maîtrise de son trait. C’est vraiment fort. Chaque chapitre se conclue par une pleine page impressionnante, qui rythme le récit en créant des mises en exergues avant chaque nouvelle étape. Non, vraiment, c’est fort…

Et donc, ce dessin parfaitement maîtrisé est mis à la disposition d’un scénario qui lui aussi vient coller des claques. Le titre « Punk Rock Jesus » n’est pas usurpé. C’est tout l’album qui vient vous secouer. Qu’est-ce que c’est bon de lire une œuvre américaine qui vienne remettre en question le fondamentalisme chrétien qui matrice ce pays…  Une véritable bouffée d’oxygène. Sean Murphy tire à boulets rouge sur les inepties des visions politiques des religions. Enfin, il mets en avant la Nouvelle Amérique Chrétienne,  l’organisation fondamentaliste chrétienne qu’il a conçu pour l’histoire, mais dans le fond, c’est toute l’idéologie religieuse qu’il combat, et c’est la Raison, avec un grand R, qu’il met en avant. Une œuvre athée, donc, mais pas seulement. C’est aussi une critique du système médiatique américain, avec ses télé-réalités qui reflètent de moins en moins la réalité, et qui poussent toujours plus loin la bêtise et l’ignominie. La société Ophis fait tomber le tabou du clonage humain, pour ses bénéfices futurs, et comme le dit Slate, pour donner à l’Amérique ce qu’elle voulait vraiment. Quelle prétention de prétendre pouvoir comprendre l’esprit d’une Nation…  Et c’est tout? Non point, et c’est ça qui est fantastique, c’est qu’il y a pléthore d’intrigues et de fils narratifs. Chaque personnage ou presque apporte sa petite contribution, reçoit son intrigue à lui qui est réfléchie et semée tout au long de l’album. Avec Thomas McKael, Sean Murphy se fait en plus le plaisir de se payer le terrorisme de l’IRA. Une critique (qui aurait pu être plus poussée encore, soyons honnête, il aurait pu creuser un peu plus sur le fond) du prétendu caractère religieux de cette lutte qu’il qualifie plutôt de criminelle, et l’occasion de développer une trame très forte, très touchante, autour de cette grosse brute de Thomas. Et enfin, précisons que sur la nature divine de ce Jésus 2, Sean Murphy s’amuse à laisser planer le doute. Sa mère a-t-elle été réellement sauvée par un ange? Thomas a -t-il été visité par la Vierge pour lui annoncer que son destin se jouerait en protégeant ce nouveau Jésus?  Ont-il rêvé? Des miracles ont-ils réellement été réalisés? Murphy n’en dit rien et laisse le soin au lecteur de se faire sa propre idée. parfait…

 

Je termine cette chronique encore plus enthousiaste qu’à son début, comme cela m’arrive quand je découvre des œuvres profondes, marquantes, que je retiendrai pendant longtemps. Punk rock Jesus est de celles-ci. C’est une œuvre d’art à part entière, digne des grandes œuvres de la littérature. Sauf que Murphy maîtrise deux langages différents, les mots et les dessins, là où les romanciers n’en maîtrisent qu’un.

Urban sort une autre oeuvre de lui, en librairie, ce mois de Septembre. Je pense que je vais prendre un peu de temps avant d’aller la lire. Après un tel coup de poing, il faut laisser retomber la pression, ou prendre le risque de tout comparer à ce livre là, et d’être à tort déçu. Mais Sean Murphy est un auteur que je suivrai de près, désormais.

Punk rock jesus_ plancheLogo BD Mango orangetopbd_201318.75/20

 

Publicités

29 réflexions sur “Punk Rock Jesus (La BD du Mercredi)

  1. J’ai lu un article presque aussi enthousiaste que le tien dans Zoo et je me disais que ça pourrait tout à fait me plaire !

  2. Mais comment fais-tu pour chroniquer un livre qui n’est pas encore sorti en librairie (j’ai vu le 20-09 sur des librairies en ligne)… ? Tu as de bons fournisseurs en tout cas, ton article donne envie…

  3. Pingback: Le top bd des blogueurs de Septembre 2013 | Les Chroniques de l'invisible

  4. Pingback: Sean Murphy – Punk Rock Jesus | Sin City

  5. Pingback: Le Top BD des blogueurs d’Octobre 2013 | Les Chroniques de l'invisible

  6. Pingback: Le top BD des blogueurs |

  7. Pingback: Le top BD des blogueurs de Novembre 2013 | Les Chroniques de l'invisible

  8. Pingback: Le Top actu BD des blogueurs n°1 | Les Chroniques de l'invisible

  9. Pingback: Le top BD des bloggeurs |

  10. Pingback: La sélection ultime 2013 de la blogosphère | Les Chroniques de l'invisible

  11. Pingback: Les meilleures BDs de l’année 2013 | Sin City

  12. Pingback: Le Top bd des blogueurs de Décembre 2013 | Les Chroniques de l'invisible

  13. Pingback: Punk Rock Jesus | Le Bibliocosme

  14. Pingback: Punk Rock Jesus | Le Bibliocosme

  15. Pingback: Punk Rock Jesus | Bedea Jacta Est

  16. Pingback: Top BD des blogueurs, novembre 2013 | Le blog de Véronique D

  17. Pingback: Top BD des blogueurs, décembre 2013 | Le blog de Véronique D

  18. Pingback: Top BD des blogueurs, octobre 2013 | Le blog de Véronique D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s