Thorgal tome 22- Géants (Lundi Classique)

Thorgal tome 22

Série : Thorgal

Tome : 22

Titre : Géants

Scénariste : Jean Van Hamme

Dessinateur : Gregorz Rosinski

Coloriste : Graza

Editeur : Le Lombard

Date de publication : Novembre 1996

 

 

Je vais réussir à vous y mener, à la fin de cette série… C’est un de mes petits péchés mignons, je sais que ce n’est pas la série que vous préférez, mais j’aime vous en parler. Surtout qu’on va arriver à certains tomes plus discutables, il va y avoir des choses à commenter.

 

Shaïgan-sans-merci reçoit un de ses capitaines, de retour d’une razzia. Il ramène le prince d’un petit royaume sans grand intérêt qu’ils ont attaqué pour rien : Brek Zarith. Le prince Galathorn reconnaît immédiatement dans le chef pirate l’homme qui l’aida à reconquérir son royaume. Kriss de Valnor tente tout pour empêcher que le prince puisse parler à Shaïgan, mais en vain. Le pirate se voit raconté une histoire dont il ignore tout mais qui ne correspond en rien à ce qu’on lui avait raconté.

 

Voici un album très inégal. La partie consacrée à la fuite de Thorgal est très intéressante, bien menée, mais elle est scindée en deux par une mission offerte par la déesse Frigga pour que Thorgal retrouve son identité. Et là, disons-le, nous avons une aventure sans grande originalité, assez banale dans la série. Thorgal s’en va chercher un objet pour le compte des dieux auprès de leurs ennemis Géants. Le héros trompe les créatures et réussit à s’échapper sans soucis, alors qu’il est grand comme une grosse souris dans ce monde là. Mouais, pas convaincant. Certes, le scénariste utilise un pan de la mythologie nordique qu’il n’avait pas traité jusque là, mais cette sorte de parenthèse ne prend pas, on se lasse de retrouver des ingrédients trop habituels. Mais il fallait conclure la partie deus ex machina de la perte de mémoire du héros, afin de clore le cycle. Passage obligé, qui ralentit une course poursuite qui aurait pu être bien plus riche autrement.

Mais même Gregorz Rosinski ne semble pas aussi inspiré. Certaines cases montrent un laisser-aller peu habituel chez le grand auteur. Une sensation de bâclage qui ne fait pas honneur au talent du monsieur. Les fans ne crieront pas (pas encore du moins) au scandale, mais je crois honnête de relever cette défaillance.

 

Prochaine étape, les retrouvailles entre Thorgal et sa famille, et donc la conclusion de ce long cycle commencé avec la Forteresse Invisible. Espérons que les auteurs soient un peu plus concentrés et inspirés…

Thorgal tome 22_ planchetopbd_201313/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s