La propagande dans la bd- Un siècle de manipulation en images (Semaine Para-BD)

la propagande dans la bd

Titre : La propagande dans la bd- Un siècle de manipulation en images

Auteur : Fredrik Strömberg

Editeur VO : The ilex Press limited

Editeur VF: Eyrolles

Date de publication VF: Septembre 2010

La bande dessinée est un art bien plus riche que ce que ne pensent les partisans des « petits mickey » qui croient que la bd ne s’adresse qu’aux enfants, pour leur proposer des niaiseries. Mais je vous sais plus avancés sur cette question, la blogosphère a du bon, à ce niveau là. Alors, aujourd’hui, parlons de la façon dont les auteurs s’emparent de ce medium pour véhiculer des messages particuliers, pour réaliser de la « propagande » à destination de publics ciblés. Les enfants, certes, mais pas que.

Au programme, racisme, militarisme, anti-communisme, bonnes mœurs, Saintes Ecritures, sexe et Politique. Et leurs opposés, bien entendu.

 

Lecture fort intéressante, je dois dire, même si elle possède un défaut. L’auteur travaille avant tout sur un fond documentaire américain, il est donc un peu léger sur le franco-belge et le manga. Il se contente d’effleurer les ouvrages les plus connus, alors qu’il permet de vraies découvertes sur la bande dessinée américaine.  Mais ce n’est pas pour autant que cet ouvrage est à dévaloriser. Il fait un beau travail assez exhaustif sur les principaux thèmes de propagande. Précision utile, l’auteur considère le terme de façon neutre, comme un acte de promotion d’une idée, de valeurs, à destination d’un public ciblé. Racisme et anti-racisme seront donc considérés sur le même plan. Traités comme deux messages visant à modifier une opinion générale ou à la renforcer.

Chaque thème se décompose en plusieurs doubles pages, qui traitent de sujets spécifiques. Par exemple, dans le traitement de la Guerre, il nous est proposé deux pages qui expliquent comment les comic-book ont mis en scène l’arrestation d’Adolphe Hitler par différents personnages. Chacun de ces sous-thèmes est richement illustré de planches ou de couvertures, commentés, et une page de texte vient développer le propos. C’est un fonctionnement intéressant, qui permet de varier les sujets, c’est appréciable. Par contre, il arrive parfois que les textes liés aux images soient redondant avec le développement principal. Il y a un peu de redite, c’est dommage.

Mais j’insiste sur le caractère instructif de ce livre, et sur son côté agréable à lire. On apprend beaucoup, le rythme est très bon. Quel plaisir de découvrir Tintin chez les Anars, ou Octobriana la prétendue héroïne communiste.  Fredrik Strömberge propose une lecture apaisée de ces moments de propagande, qui en permettent une étude sereine.

 

Didactique, pédagogique, instructif sans être ennuyeux ou prise de tête, je recommande ce livre à tous ceux qui s’intéressent à la façon dont la bd a pu être instrumentalisée depuis qu’elle existe. Il manque maintenant à ce qu’un européen se penche de manière plus particulière sur le franco-belge, qui aurait beaucoup à révéler lui aussi, à mon avis, sur ces mêmes thèmes.

5 réflexions sur “La propagande dans la bd- Un siècle de manipulation en images (Semaine Para-BD)

  1. Ouvrage intéressant effectivement, mais j’aurais préféré qu’il traite de la bande dessinée avec la propagande chinoise, russe, etc.
    Bon weekend.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s