Tintin et moi- Entretiens avec hergé (La BD du Mercredi)(Semaine Livres Para-BD)

Tintin et moi- Entretiens avec Hergé

Titre : Tintin et moi- Entretiens avec Hergé

Auteur : Numa Sadoul

Editeur : Casterman

Date de publication : 1975

Lorsque j’ai songé à préparer une semaine à thème sur le para-bd, il m’a semblé impossible de ne pas vous proposé ce livre, qui m’est immédiatement venu à l’esprit. Parce que Tintin et Hergé sont des monuments incontournables de la bande dessinée européenne, parce que CE livre, se pose comme la référence concernant le créateur et sa création.

Ceci dit, et je dois le confesser avant d’aller plus loin, je e suis pas tintinophile. Il y a quelques albums que j’aime vraiment, dans la série, autour de la Licorne, ou de l’expédition sur la Lune, mais même si j’ai découvert très tôt ce monument, je n’ai jamais versé dans l’idolâtrie. Le dessin d’Hergé est trop froid pour moi. C’est joli, c’est précis, mais ça ne me fait pas vibrer. Et sur le fond, Hergé n’a rien pour vraiment me plaire. Du moins, le pensais-je avant, je serai peut-être un peu plus nuancé désormais. Je reste gêné par Tintin au Congo et le pays des soviets. Que voulez-vous, on ne refait pas une éducation politique…

Mais je voulais vraiment jouer le jeu, donner sa chance à ce livre, lire le maître directement, sans passer par les interprétations et autres exégèses. J’ai bien fait. Car Hergé m’est apparu plus sympathique, plus intéressant que ce que je connaissais de lui. Mais c’est normal, il y a plus désagréable que lui, dans ce livre. Il y a son auteur, Numa Sadoul.

Cet homme m’insupporte dans la flagornerie dont il fait preuve à l’égard de l’auteur. Combien de traits d’esprits, pour décrédibiliser les adversaires d’Hergé, en le flattant bassement. Une forme de connivence dégoulinante de mièvrerie. N’escomptez pas de critiques virulentes de sa part, il joue les passe-plats pour permettre à Hergé de se défendre. Il joue pour Hergé, prépare le terrain pour que l’auteur puisse donner le meilleur de lui-même. Ce qui n’empêche pas Georges Rémi de formuler des critiques à son propre égard, ou de reconnaître qu’il s’est laissé abuser par la propagande de l’époque concernant le pays des soviets ou le Congo. J’ai d’ailleurs grandement apprécié ses réponses, qui nuancent bien les accusations de racisme primaire qu’on peut lui faire. Il se défend que ces idées aient été réellement les siennes, avançant le sort réservé aux amérindiens dans son œuvre, notamment.

Mais donc, revenons à la position de Numa Sadoul, car elle m’intéresse tout particulièrement. Nous reparlerons d’Hergé ensuite. En fait, je m’interroge sur l’intérêt de l’exercice proposé par Sadoul, l’interview fleuve en mode confession/ confesseur. Je vais essayer de lire d’autres livres basés sur ce principe, pour voir ce que d’autres intervieweurs arrivent à en faire. Faut-il être un fan hardcore pour proposer une bonne interview, ou bien la distance d’un questionneur, intéressé mais sans passion particulière, permet-elle d’arriver à un meilleur résultat ? Je sens que je me lance dans un débat épineux entre subjectivité et objectivité, mais pourtant, je ne peux rejeter ce questionnement sur ce livre. Numa Sadoul est de parti pris, c’est indéniable, il ne s’en cache pas du tout. Il permet à Hergé de répondre à ceux qui le critiquent, de dire un certain nombre de choses. Mais pourtant, la complaisance dont fait preuve Sadoul, en acceptant toutes les positions d’Hergé sans les mettre à distance et sans les lui faire voir sous un angle différent, c’est extrêmement limitant. Sadoul ne permet jamais à Hergé d’aller plus loin que ce qu’il dit. De toute façon, quand l’auteur pose se défense, le confesseur a déjà tiré à boulet rouge sur les dits attaquants. Lorsque l’on interview un artiste, lorsqu’on cherche à le faire parler, peut-on être déstabilisant tout en étant bienveillant ? Moi je le crois. Je crois la chose possible, tout dépend de l’intention initiale. Sadoul ne déstabilise jamais Hergé. Ce faisant, il ne l’incite pas à réfléchir plus avant, c’est frustrant. On aimerait le voir réfléchir sur des choses qu’il a identifié, sur son éducation, sur la place de la religion. Mais ça reste premier degré. Le maître a dit, donc la parole du maître est sacrée. C’est très gênant.

Pour en revenir à Hergé lui-même, je vous l’ai dit, j’apprécie plutôt le positionnement qu’il se donne. Enfin, c’est tellement moins négatif que celui que moi je lui donnais, que je ne peux qu’apprécier ma lecture. Certes, je continuerai à ne pas apprécier son positionnement politique, mais au moins peut-on lui voir quelques qualités, dans cet ouvrage, dans le désir d’écrire au plus près de la réalité, dans la critique qu’il fait du capitalisme financier. Très agréable aussi, sa capacité à revenir sur ses albums, à corriger ce qu’il considère comme des erreurs. C’est rare, chez un homme, une telle qualité.

Finalement, Sadoul a plutôt réussi son coup, puisque j’en viens à reconsidérer Hergé, plus positivement qu’avant. Quel dommage que pour cela, il ait fallu subir les grands coups de brosse à reluire du questionneur… Si je veux bien relire du Hergé, pas certain que j’ai envie de relire du Numa Sadoul…

Logo BD Mango orange

7 réflexions sur “Tintin et moi- Entretiens avec hergé (La BD du Mercredi)(Semaine Livres Para-BD)

  1. Tiens! Tiens! Hergé fait toujours parler de lui en bien comme en mal, mais qui donc a parlé dans un de ses billets, ce matin même de Numa Sadoul?

  2. J’aime bien l’idée de ta semaine…! Je ne suis pas sûre de me lancer dans ce genre de lectures mais je suis ravie que tu décortiques tout cela pour nous !

  3. Rahh lala, non, je ne suis pas tentée. Je suis allergique à Tintin. Il me file des boutons.
    Mais merci pour cette belle chronique !

  4. En fait, j’ai réalisé que je manquais un brin de fond théorique. Je commence à avoir une belle connaissance pratique de ce média, même s’il y a encore du boulot, mais il me manque quelques éléments, que je sais que je trouverai dans ce genre de bouquin.
    J’avais dans l’idée d’en faire un rendez-vous hebdo, au vu du succès des premières chroniques, je pense que je me contenterai d’en proposer juste de temps en temps de nouvelles.
    Mais je suis ravi que ça t’intéresse. ^^

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s