Murena tome 5- La déesse noire (Mardi Chronique)

Murena tome 5

Série : Murena

Tome : 5

Titre : La déesse noire

Scénariste : Jean Dufaux

Dessinateur : Philippe Delaby

Coloriste : Jérémy Petiqueux

Editeur : Dargaud

Date de publication : 2006

 

Oui, bon, je sais, je suis très en retard sur cette série. Le tome 9 vient de sortir en juin, et moi je ne vous propose que le cinquième… Pourtant, j’ai toute la série à la maison, mais justement, comme je ne suis pas poussé au train par les délais de retour de bibliothèque, du coup, je ne donne pas la priorité à cette série. Et puis j’avais vraiment envie de vous proposer une semaine antiquité qui sorte des sentiers battus, et donc d’Alix et Murena. Mais promis, je m’y remets. Car elle vaut la peine qu’on la mette en avant, cette série…

 

Une nouvelle femme se tient aux côtés de Néron, désormais. Popée la sublime, Popée l’intrigante, a su prendre la place d’Actée l’ancienne prostituée et d’Agripine, la défunte mère. Mais c’est une femme à l’âme noire dont l’influence sur Néron ne sera pas sans conséquences. Elle manipule à tout va l’entourage de l’Empereur, et l’Empereur lui-même. Néron qui a décidé de se mettre en scène pour le peuple de Rome en participant à une course de char qu’il gagnera, évidemment. Mais d’autres comploteurs s’agitent, des personnes qui n’oublient pas Britannicus, ce frère que Néron tua pour prendre sa place à la tête de l’Empire.  Et pendant ce temps Muréna, lui, vient en aide à Actée à la déchue.

 

Belle place pour les femmes, toujours, dans cette série, que ce soit via Popée ou Actée dans cet album. Deux personnages très différents, mais avec chacune une aura qui transperce les planches. Dans ce tome, la cruauté et la folie de Néron commencent à se développer petit à petit. Dufaux prend son temps, travaille son personnage, mais il sème visiblement toutes les graines qui conduiront aux dérangements de l’Empereur. Sème-t-il dans le même temps les germes de sa chute, via le complot des pro-Britannicus, je ne peux le dire à la lecture de cet ouvrage. Il s’appuie néanmoins sur des personnages forts pour alimenter sa cabale. On apprécie notamment de retrouver Balba l’ancien gladiateur. Et comme le scénariste installe aussi son grand adversaire Maxam, on se dit qu’une rencontre finira bien par se faire, et qu’elle sera sanglante. Et dans le même temps, Jean Dufaux nous propose en intrigue secondaire, la vie du personnage éponyme de la série. Lucius Muréna n’est pas directement sous le feu des projecteurs, mais il est pourtant lié à toutes les intrigues. Là aussi, l’artiste prend son temps, joue ses cartes en finesse. On ne peut qu’apprécier.

De même, comment ne pas apprécier la finesse du trait de Philippe Delaby ? Comment ne pas mettre en avant la précision de son trait, son efficacité, qui le rend pourtant si naturel ? Je ne crois pas qu’il existe un tome de cette série où l’on puisse remettre en cause son travail. Tant dans les décors que dans les personnages, il est impressionnant. A noter aussi les couleurs fort agréables, très vivantes, de Jérémy Petiqueux, le talentueux artiste de la série Barracuda, qui est venu faire ses armes aux côtés de Delaby.

 

Lisez Murena. Si vous aimez l’antiquité, Rome, si vous avez aimé la série télé du même nom, venez lire cette bande dessinée. Soutenu par un gros travail de précision Historique, Jean Dufaux livre une saga humaine et presque grandiose.

Murena tome 5_ planchetopbd_201318.5/20

6 réflexions sur “Murena tome 5- La déesse noire (Mardi Chronique)

  1. J’ai eu la chance de « choper » toute la série d’un coup à la bibli…y compris le neuvième…série dévorée en 2, 3 jours…
    Une série excellente, jouissive…un must…

  2. Absolument. Et vu que j’ai toute la série à la maison, c’était vraiment dommage de ne pas vous la proposer plus régulièrement.

  3. Justement, j’ai planifié le même album pour aujourd’hui^^ J’ai moins aimé celui-ci, mais l’ensemble est tellement bon que c’est sûrement du chipotage.

  4. Non, vraiment pas. J’ai à coeur de respecter le rythme des séries et leur sens de publication. Ainsi donc, je ne publierai un article sur la sortie récente qu’une fois les tomes 6, 7 et 8 traités. Et comme je ne veux pas souler le lecteur, ce sera sans doute au maximum une chronique par mois. Tu vois, ce n’est pas pour tout de suite… ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s