Les légendaires tome 1- La pierre de Jovénia (Vendredi chronique)

Les-legendaires-tome-1

Série : Les légendaires

Tome : 1

Titre : La pierre de Jovénia

Auteur : Patrick Sobral

Editeur : Delcourt

Date de publication : Mars 2001

 

De temps en temps, j’aime aller découvrir une série jeunesse. J’aime aller poser mon regard d’adulte sur ces séries dont je ne suis pas le public cible, j’aime apporter cette exigence que je professe sur les autres albums. Car je pense qu’il y a de bons et de mauvais albums jeunesse, et qu’on ne peut tous les traiter sur le même plan.

Dans le monde de Shiar, il existait un puissant et sombre sorcier. Ses plans pour conquérir le monde étaient toujours contrariés par un groupe de héros, les Légendaires. Gryfenfer l’homme-bête, Jadina la princesse magicienne, Danaël le chevalier, Razzia le colosse et Shimy l’elfe élémentaire. Darkhell mit la main sur une des pierres de création, un puissant artefact qui contribua à créer le monde. Il pensait l’utiliser pour enfin triompher, mais les Légendaires, une fois de plus, vinrent contrecarrer ses plans. Mais cette fois-ci, il y eut des conséquences graves… La pierre de Jovéna explosa dans la bataille et une puissante énergie parcourue le monde, changeant tous les adultes en enfants. Légendaires compris. Si le sorcier fût terrassé, les habitants de Shiar conspuèrent les Légendaires qu’ils tinrent pour responsable du cataclysme. Chacun d’entre eux parti de son côté pour tenter de retourner à sa propre vie. Mais depuis lors, Danaël n’a eu de cesse de chercher un moyen de réparer leur erreur. Et il se pourrait qu’il ait trouvé…

 

Pour le coup, je comprends le succès que connait cette série dans le monde de la bd. Nous avons là un premier tome très efficace, qui joue bien avec les codes de l’héroïc-fantasy et du jeu de rôle, parfaitement adaptés à un public pré-adolescent. Alors certes, le mystère de ce premier tome tombe assez facilement, on devine, nous adulte, assez aisément ce que cache l’auteur, mais c’est à mon sens la seule « facilité » que tolère Patrick Sobral. Le reste de l’histoire est plutôt d’un bon niveau. J’ai même cru que l’album dépassait les 48 planches, tant l’histoire est riche. On n’a pas le sentiment de se faire floué, le jeune lecteur est plutôt respecté, me semble-t-il. Le groupe se compose de personnalités qui se complètent bien, assez agréables dans leurs antagonismes aussi. Il y a là possibilité de livrer un bon et long récit d’aventure. On se doute évidemment que les héros ne retrouveront pas leur corps d’adulte de sitôt, ce qui favorise l’identification des jeunes lecteurs, mais ce n’est pas grave, la panade dans laquelle se trouve Shiar étant plutôt un bon ressort d’intrigues.

Côté dessins, les jeunes apprécient forcément ce dessin très inspiré par le manga, tant par le trait que par les codes de mise en scène. Cela donne un album très dynamique, qui emporte bien le lecteur avec lui. L’auteur s’amuse et propose de beaux morceaux de bravoure assez classiques dans le genre, comme la scène de l’épée de Danaël le propose. Là encore, c’est frais, entraînant, drôle. Le dessin colle vraiment très bien à l’ambiance voulue par Sobral.

 

Bon, autant dire que l’on a là une bonne série jeunesse, que je réserverai plutôt à de jeunes collégiens, peut-être à des fins de primaire. Une véritable histoire, de l’humour, des moments héroïques, un dessin qui donne la pêche. Que demander de plus pour une série jeunesse ? Ah, un petit thème sérieux ? Bon, tant pis, on s’en passera, cela fonctionne tellement bien ainsi…

Les-legendaires-tome-1_-planchetopbd_201315/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s