Les chasseurs d’écume tome 2- 1909 Les maîtresses du quai (Mardi chronique)

Les-chasseurs-d-ecume-tome-2

Série: Les chasseurs d’écume

Tome: 2

Titre: 1909, les maîtresses du quai

Scénariste: François Debois

Dessinateur: Serge Fino

Coloriste: Bruno Pradelle

Editeur: Glénat

Date de publication: Octobre 2012

D’après l’œuvre de Jean-Claude Goulard

 

Souvenez-vous. Lors de la semaine à thème consacrée à la Bretagne, il y avait une album en particuliers qui m’avait marqué, c’était Les chasseurs d’écume. Je vous avais dis que je ne tarderai pas à me procurer le tome 2, c’est chose faite et après lecture, cette série vaut vraiment qu’on lui porte attention.

 

Jos, le jeune pêcheur de sardines de Douarnenez, grandit. C’est un jeune homme vigoureux, maintenant, et toujours amoureux de Denise Guilcher, la fille de la famille honnie. Mais la Denise va être mariée à un mécano des usines, un de ceux qui sont du côté des patrons, avec une belle somme d’argent pour arranger la chose. Jos veut se battre, pêcher plus, gagner plus d’argent. Mais si cela fonctionne un temps, sur le quai, les commises de l’usine font régner leur loi sur les prix, qui n’en finissent pas de chuter. C’est ainsi que commence la guerre de la sardine. Et Jos sera en tête, suivant l’exemple d’un de ses oncles.

 

En plus d’être une belle tranche de vie bretonne, Les chasseurs d’écume est aussi un regard sur la lutte sociale en Finistère au début du XXe siècle. Certes, ce ne sont pas les ouvriers qui font gréve, mais les propriétaires des bateaux n’ont de patron que le titre, car ils sont tout autant dépendant des usines que les ouvrières traitant les sardines dans les bâtiments. Rajoutez à tout cela une jolie petite histoire d’amour et vous avez tous les ingrédients d’une belle saga. Avec des acteurs qui se battent pour leur dignité, pour que leur travail ait encore un sens. Je ne m’y connais pas assez, mais je gage que ces thématiques sont encore d’une triste actualité dans les petits ports bretons. Comme si rien n’avait vraiment changé. C’est l’occasion de se rappeler qu’au siècle dernier, les forces de police chargeaient la sabre en avant. Pas forcément plus avantageux que le flashball moderne.

Et pour accompagner cette grande saga, il y a les superbes dessins de Serge Fino dont la finesse n’a d’égale que la précision du trait. Et l’excellent travail de mise en couleur de Bruno Pradelle, qui ne mâche pas son travail et se retrouve souvent sollicité pour ambiancer les pages.

 

Mon seul regret, au final, sera de ne pas retrouver le personnage de Jos vieillissant, celui qui avait lancé l’histoire dans le premier tome. Ca aurait eu du sens, qu’il rythme le récit à travers les différents tomes. Mais ce n’est pas le choix du scénariste, et ce n’est pas très grave.La qualité est belle et bien au rendez-vous.

 

Les-chasseurs-d-ecume-tome-2_-planche

 topbd_201317/20

2 réflexions sur “Les chasseurs d’écume tome 2- 1909 Les maîtresses du quai (Mardi chronique)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s